Infos

Le président du conseil départemental de la Côte-d'Or porte plainte à la suite de menaces taguées sur son portail

Par Philippe Renaud, France Bleu Bourgogne mercredi 19 octobre 2016 à 15:25

François Sauvadet le président du conseil départemental de la Côte-d'Or
François Sauvadet le président du conseil départemental de la Côte-d'Or © Radio France - Denis Souilla

François Sauvadet, le président du conseil départemental de la Côte-d'Or a eu une surprise ce mardi 18 octobre. Il a découvert sur le portail de sa maison à Vitteaux, des menaces taguées. Sur le portail on peut lire : François démission, ou la maison va bruler.

François, démission ou la maison va bruler. Ces quelques mots ont été tagués sur le portail de la maison du président du conseil départemental de la Côte-d'Or. Des menaces qui interviennent alors que François Sauvadet a démissionné de son mandat de député de Côte-d'Or, le 17 aout dernier. L'ancien ministre avait fait cette promesse alors qu'il était tête de liste des Républicains-UDI lors des dernières élections régionales en Bourgogne-Franche-Comté. Battu, à ces élections, François Sauvadet avait attendu quelques mois avant de tenir sa promesse. Cette menace concerne t-elle cette affaire, ou s'agit -il d'autre chose ?

Les gendarmes de Venarey-Les-Laumes et de Montbard chargés de l'enquête.

Une plainte a été déposée et une enquête ouverte. Ce sont les gendarmes de la communauté de brigades de Venarey-Les Laumes et de la brigade de recherche de Montbard, qui sont chargés d'élucider cette affaire. A la suite de cette découverte, François Sauvadet a réagi via ce communiqué:

C'est la deuxième fois que je fais l'objet de menaces. La première fois en février 2016 avec un tag sur mon portail assorti de clous déposés à l'entrée et hier, une nouvelle fois, avec un tag plus menaçant. Je veux dénoncer à nouveau de tels agissements. J'ai aussitôt alerté la compagnie de gendarmerie de Montbard. Nous avons déposé plainte ce matin. Informée dès hier, Christiane Barret, Préfète de Région, m'a assuré de son soutien plein et entier et je tiens à l'en remercier.

Je fais confiance aux forces de l'ordre pour mener les investigations qui permettront de retrouver le ou les auteurs de ces menaces inadmissibles.

Partager sur :