Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi inculpé dans une affaire de corruption

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le président du Paris-Saint-Germain, Nasser Al-Khelaïfi, est inculpé dans une affaire de corruption par la justice suisse ce jeudi 20 février. Il s'agit de la suite d'une procédure entamée en mars 2017. Dans un communiqué, il réagit, se disant "satisfait" de l'abandon d'une partie des accusations.

Le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi
Le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi © AFP - /

La justice suisse vient d'inculper ce jeudi 20 février le président du Paris-Saint-Germain Nasser Al-Khelaïfi  dans une affaire de corruption. L'ancien numéro deux de la Fifa, Jérôme Valcke, est lui aussi inculpé, dans la même affaire de corruption en lien avec "l'attribution de droits médiatiques". L'inculpation du président du PSG n'est pas une surprise, il s'agit de la suite logique d'une procédure entamée en 2017. 

De possibles échanges de faveurs

Nasser Al-Khelaïfi, PDG du groupe de télévision qatari beIN Media, est soupçonné d'avoir offert des "avantages indus" au Français Jérôme Valcke en échange des droits médias des Coupes du monde entre 2018 et 2030. Dans un communiqué, le bureau du procureur général suisse a indiqué avoir inculpé les deux hommes, ainsi qu'une troisième personne dont l'identité n'est pas connue "dans le contexte de l'attribution de droits médiatiques de différentes Coupes du monde de football et Coupes des Confédérations de la Fifa".

Il se dit "satisfait" de l'abandon d'une partie des charges

Nasser Al-Khelaïfi, de son côté, s'est dit "satisfait" de l'abandon d'une partie des accusations pesant contre lui. "Je suis satisfait que toutes les accusations de corruption en lien avec les Coupes du monde 2026 et 2030 aient été abandonnées", a-t-il réagi dans un communiqué. "Même si une seconde accusation demeure, je suis persuadé qu'il sera prouvé qu'elle est sans fondement", ajoute le patron du PSG.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu