Infos

Le président du RCT cible de corbeaux

Par Christelle Marquès, France Bleu Provence mardi 8 avril 2014 à 17:15

Mourad Boudjellal, président du RCT
Mourad Boudjellal, président du RCT © MaxPPP

Une plainte doit être déposée dans les jours à venir pour des lettres anonymes d'insultes à caractère raciste qui arrivent au Rugby Club Toulonnais à une fréquence de plus en plus rapprochée.

Le président du RCT Mourad Boudjellal explique qu'il reçoit des lettres d'insultes depuis longtemps, mais la fréquence s'est accélérée : de deux à trois par mois à quatre à cinq par... jour ! Une plainte va être déposée, qui s'ajoute à une autre plainte déjà déposée en fin de semaine dernière pour appel malveillant, au lendemain de la rencontre Ecosse-France. L'homme au bout du fil, qui a appelé en numéro masqué, s'est présenté comme occupant un poste à responsabilité dans le rugby.

Boudjellal 2

Le téléphone a sonné à trois reprises vers 6h du matin, explique le patron du Rugby Club Toulonnais, mais personne ne parlait. Au quatrième appel, un homme manifestement en état d'ébriété a vomi "des propos insultants sur le club, sur Bernard Laporte et sur moi" , précise Mourad Boudjellal, qui ne souhaite pas donner le nom de son interlocuteur le temps de l'enquête. Selon les informations recueillies par la rédaction de France Bleu Provence, l'interlocuteur aurait prétendu appartenir au corps arbitral.

"Y'en a marre de se faire insulter, je dépose plainte. Elles sont belles les valeurs du rugby !" (Mourad Boudjellal)

A ces coups de fil insultants s'ajoutent les courriers anonymes reçus au club : quatre à cinq par jour, toujours sur la même tonalité : "Tu ferais mieux d'aller cramer des bagnoles, c'est dans tes gênes" . Des courriers qui font référence au championnat français et aux nombreux étrangers qui évoluent à Toulon.

"C'est aussi ça la France du rugby" , conclut le président toulonnais qui affirme ne plus ouvrir les lettres quand le nom de l'expéditeur n'apparait pas au dos de l'enveloppe.

Partager sur :