Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le président du syndicat de lycéens UNL veut porter plainte contre Christophe Castaner

-
Par , France Bleu

Le président du syndicat de lycéens UNL veut porter plainte contre le ministre de l’intérieur. Il a été blessé au pied samedi lors de la manifestation des gilets jaunes à Paris. Il l’explique dans une vidéo postée ce dimanche sur les réseaux sociaux.

L'acte 12 des gilets jaunes samedi 2 février voulait mettre en avant les blessés des mobilisations
L'acte 12 des gilets jaunes samedi 2 février voulait mettre en avant les blessés des mobilisations © Maxppp - Norbu Wa/Wostok Press

"Des violences et des bavures policières banalisées", c’est ce que dénonce le président du syndicat de lycéens UNL (Union nationale lycéenne) ce dimanche dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux. Il annonce qu’il a l’intention de porter plainte contre le ministre de l’intérieur Christophe Castaner après avoir été blessé lors de la manifestation des gilets jaunes de samedi à Paris.

"J'étais place de la République, je me suis pris un tir de grenade ou de désencerclement. (…). On m'a fait une radio, et on m'a expliqué que j'avais eu énormément de chance, parce que je m'étais pris le tir au pied, à 10, 15 mètres. Donc finalement, j'ai juste un œdème, je ne peux pas poser le pied pendant dix jours, il va falloir que je continue à faire des radios pour vérifier que ça n'empire pas."

Il ajoute qu’il y avait énormément de gilets jaunes à ses côtés et que certains avaient des blessures : "Il y en avait qui avaient la mâchoire cassée, un bandeau sur l'œil, un impact au crâne, en vérité je suis l'un des plus chanceux".

Un gouvernement qui utilise la violence, surtout contre sa jeunesse, c'est un gouvernement qui a peur, et qui est en phase de plier."

Louis Boyard estime que les violences policières sont banalisées et que Christophe Castaner en est le responsable. Il souhaite porter plainte devant la justice. 

Il conclut sa vidéo par un appel à rejoindre la grève lancée par plusieurs organisations mardi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu