Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le procès d'un fiché "S" reporté au Mans

jeudi 28 juillet 2016 à 18:35 Par François Sauvestre, France Bleu Maine

Un homme, considéré comme dangereux, fiché "S", interpellé lundi dernier au Mans était jugé ce jeudi en comparution immédiate au tribunal correctionnel. Hospitalisé après une tentative de suicide en prison il n'était pas présent à l'audience qui a été reportée au cinq septembre

tribunal Mans
tribunal Mans © Radio France - CF

Le Mans, France

Un homme de 45 ans, recherché activement par la police puis interpellé le 25 juillet au Mans était jugé jeudi devant le tribunal correctionnel. Il n'était pas présent à l'audience suite à sa tentative de suicide. Mercredi soir, il a avalé des lames de rasoir, dans sa cellule de prison. Il est toujours hospitalisé. Cette audience a été reportée au cinq septembre prochain.

Si toutes les parties étaient d'accord sur le renvoi du procès, l'avocat de la défense a contesté le maintien en détention de son client, réclamé par le parquet et décidé par les juges. Ce choix est motivé par "la dangerosité" de cet individu a rappelé la présidente du tribunal correctionnel . Le 20 juillet, sa compagne, habitante du Mans avait donné l'alerte après avoir reçu, a t-elle dit "des menaces de mort", de la part de son conjoint. Le quadragénaire algérien n'aurait pas non plus respecté l’assignation à résidence pour un étranger devant quitter le territoire français.

Des recherches avec d'importants moyens ont alors été mises en place pour retrouver cet individu considéré comme dangereux, finalement interpellé lundi dernier, au Mans. Il est depuis en prison et va donc y rester jusqu'en septembre. Pour maître Jean-Philippe Peltier, l'avocat de la défense, ce maintien en détention est aussi motivé "par le contexte". Son client est fiché "S" depuis plusieurs années. L'avocat ne détaille pas les raisons de cette surveillance par les services de renseignement mais insiste : "ce n'est pas un terroriste". En France plus de 20 000 personnes sont ainsi surveillées.