Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Jacqueline Sauvage jugée en appel pour avoir tué son mari qui la battait

mardi 1 décembre 2015 à 12:38 Par Géraldine Marcon et Eric Normand, France Bleu Orléans et France Bleu

A partir de ce mardi et pour trois jours, Jacqueline Sauvage comparaît devant la cour d’assises d’appel de Blois pour avoir tué son mari en septembre 2012. En première instance, en octobre 2014, elle avait été condamnée à dix ans de réclusion criminelle par la cour d’assises du Loiret.

Une statue de la justice sur le fronton du tribunal de Blois.
Une statue de la justice sur le fronton du tribunal de Blois. © Maxppp - Fred de Noyelle

Blois, France

En octobre 2014, Jacqueline Sauvage était condamnée par la cour d’assises d’Orléans à dix ans de réclusion criminelle pour avoir tué son mari. Elle lui a tiré dessus à trois reprises en septembre 2012 à la Selle-sur-le Bied, près de Courtenay. Elle comparaît à nouveau à partir de ce mardi et jusqu’à ce jeudi devant la cour d’assises d’appel de Blois pour ces faits. Ce verdict avait suscité beaucoup d’émotion et entraîné la mobilisation des associations contre les violences faites aux femmes. Jacqueline Sauvage était une femme battue tout comme ses enfants. Pour sa défense dans ce procès en appel, Jacqueline Sauvage a fait appel à deux avocates spécialisées dans les dossiers de violences conjugale et familiale. 

Trois coups de carabine

Lors du premier procès devant les Assises, la famille et le voisinage ont décrit le mari de Jacqueline Sauvage  comme un homme invivable et violent. Alcoolique, il battait son épouse, ses enfants et il aurait violé deux de ses filles, la peur aurait empêcher les victimes de porter plainte voir de partir. Jusqu'au 10 septembre 2012 où Jacqueline tire trois coups de carabine sur son mari, installé de dos sur la terrasse. 

La maison de la Selle-sur-le-Bied dans le Loiret. - Aucun(e)
La maison de la Selle-sur-le-Bied dans le Loiret. - Jean-Baptiste Dos Ramos

Aujourd'hui, Jacqueline Sauvage, décrite comme "ayant du caractère", a 67 ans et onze petits enfants. En première instance, elle avait été condamnée à dix ans de prison. Elle est incarcérée à Orléans.