Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le procès de l'attaque des policiers à Viry-Châtillon se tiendra à huis-clos

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le huis clos a été prononcé ce mardi matin dans le procès de 13 jeunes soupçonnés d’être impliqués dans l’attaque au cocktail Molotov à Viry-Châtillon (Essonne). Le procès doit durer jusqu'au 6 décembre devant la cour d'assises des Mineurs de l'Essonne à Evry.

VOITURE DE POLICE ATTAQUEE ET INCENDIEE A VIRY CHATILLON EN FACE DU QUARTIER DE LA GRANDE BORNE A GRIGNY
VOITURE DE POLICE ATTAQUEE ET INCENDIEE A VIRY CHATILLON EN FACE DU QUARTIER DE LA GRANDE BORNE A GRIGNY © Maxppp - ARNAUD JOURNOIS

Évry, France

Le procès de treize jeunes accusés d'avoir gravement blessé des policiers en jetant des cocktails Molotov dans leurs voitures à Viry-Châtillon s'est ouvert ce mardi matin à Evry. Un procès qui se tiendra à huis clos : trois jeunes étaient mineurs au moment des faits qui remontent au 8 octobre 2016.

13 accusés âgés de 16 à 21 ans au moment des faits 

Ces jeunes, âgés de 16 à 21 ans à l'époque, sont des amis d'enfance. Les enquêteurs estiment qu'ils avaient prévu depuis quelques jours de "niquer des keufs". Eux nient pour la plupart avoir participé, certains reconnaissant une présence a minima. L'agression avait provoqué la colère chez les policiers qui avaient manifesté durant des semaines. Deux policiers avaient été grièvement brûlés, les deux autres plus légèrement. L’un a même dû subir plusieurs greffes de peau sur le visage.

Choix de la station

France Bleu