Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le procès de l'ex président de l'université d'Orléans renvoyé en mai 2020

Youssoufi Touré, président de l'université d'Orléans de 2009 à 2016 et enseignant à l'IUT de Bourges, devait être jugé ce jeudi devant le tribunal correctionnel d'Orléans pour favoritisme et détournement de fonds publics. Mais le procès est reporté à mai 2020 à la demande de l'université d'Orléans.

Youssoufi Touré, devant le palais de justice d'Orléans
Youssoufi Touré, devant le palais de justice d'Orléans © Radio France - Louis de Bergevin

Orléans, France

Le procès de Youssoufi Touré pour soustraction, détournement ou destruction de biens d'un dépôt public (entre 2009 et 2014) et pour atteinte à la liberté d'accès ou à l'égalité des candidats dans les marchés publics est renvoyé à la date du 28 mai 2020. Ainsi en a décidé la présidente en début d'audience devant le tribunal correctionnel d'Orléans, ce jeudi après-midi.

Aujourd'hui enseignant à l'IUT de Bourges, Youssoufi Touré, qui fut président de l'université d'Orléans de 2009 à 2016, est poursuivi pour avoir accordé des avantages indus à une contractuelle de l'université et ne pas avoir respecté les règles dans le cadre de travaux de rénovation d'un bâtiment du campus orléanais.

L'avocat de Youssoufi Touré ne voulait pas de renvoi du procès

A l'audience, ce jeudi, l'avocat de Youssoufi Touré, Maître Fergon, s'est opposé à la demande de renvoi, formulée par l'avocat de l'université d'Orléans (partie civile) qui affirme avoir reçu trop tard le dossier de procédure. Juste avant l'audience, le défenseur de l'ex président de la fac orléanaise, se disait "prêt à plaider [dès ce jeudi] pour laver enfin l'honneur de M. Touré, sali depuis plusieurs mois".

"C'est du temps gagné pour l'université qui n'est plus aussi sûre d'elle dans ce dossier", estime l'avocat de Youssoufi Touré à propos de ce renvoi : "c'est une rude épreuve pour mon client de devoir prouver son innocence. Pendant ce temps, sa carrière professionnelle en pâtit". Maître Fergon affirme que "cette plainte [d'Ary Bruand, actuel président de l'université] est instrumentalisée pour détruire un ennemi. Le procès aura lieu après les prochaines élections du président de l'université, c'était sans doute là un des buts de cette demande de renvoi".

Le procureur de la République ne s'est pas opposé à cette demande

L'avocat de l'ex contractuelle de l'université, poursuivie pour recel de détournement de fonds publics, avait également demandé, quelques semaines avant l'audience, un complément d'enquête. Ce qui laissait augurer d'un renvoi, finalement décidé par le tribunal ce jeudi donc. Ajoutons que le procureur de la République d'Orléans ne s'est pas opposé à cette demande de renvoi.

A l'issue de l'audience, Youssoufi Touré a annoncé à France Bleu Orléans qu'il allait rendre public un document prouvant qu'il n'est pas responsable du déficit de douze millions d'euros dans les caisses de l'université, déficit qui est à l'origine de la plainte déposée en 2016 par son successeur à la tête de l'université d'Orléans, Ary Bruand. "Cette histoire des 12 millions et un mensonge depuis deux ans", affirme-t-il. De quel document s'agit-il ? Quand le fera-t-il ? On en sait pas plus pour le moment.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu