Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le procès de l'homme soupçonné d'avoir mis le feu à une maison d'Aubusson, encore reporté

-
Par , France Bleu Creuse

Pour la deuxième fois en trois semaines, le procès de l'homme soupçonné d'avoir incendié une maison dans le quartier de la Terrade à Aubusson, a été reporté. Aucun avocat commis d'office n'a pu être trouvé à cause de la grève de la profession. Le trentenaire reste en détention provisoire.

Le tribunal de Guéret
Le tribunal de Guéret © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Le procès de l'homme soupçonné d'avoir mis le feu à une maison d'Aubusson est encore reporté. Suite à la grève des avocats, ce trentenaire n'avait personne pour le défendre jeudi 13 février. Le tribunal correctionnel de Guéret a donc décidé de repousser l'audience au 27 février. 

Le 23 janvier, lors de la première audience, cet homme avait surpris toute l'assistance en demandant à "rester en prison" en attendant son procès, car il "en voulait toujours" à sa victime, et ne voulait pas commettre de bêtise. Cette fois encore, il a été placé en détention provisoire. 

En prison, un traitement pour soigner sa dépendance à l'alcool

Avant de se retirer pour délibérer, le juge a de nouveau posé la question à Claude, le suspect : "est-ce que vous demandez à sortir de prison d'ici la prochaine audience?" Dans le boxe des accusés, le trentenaire a marqué un silence, avant d'éluder : "Je regrette ce que j'ai fait. Je regrette tout. Depuis que je prends mon traitement, je me sens bien".  

Ce traitement, c'est celui qu'il a accepté de suivre, en prison, pour soigner sa dépendance à l'alcool. Le suspect s'alcoolisait massivement depuis plusieurs années. Le jour des faits, il avait ingurgité un litre de whisky et des bières, puis il avait décidé de se venger d'une connaissance qui lui devait dix euros. Il avait arrosé sa maison d'essence et avait allumé la mèche. Le feu a détruit l'habitation et abîmé aussi celle d'une voisine.  

Des mots excuses

Contrairement à la première audience, Claude a prononcé des mots d'excuse au sujet de ses deux victimes. Il a assuré qu'en prison, il faisait le point, même s'il a refusé pour le moment de voir un psychologue. "Je veux rester tranquille et réfléchir à mes problèmes".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu