Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le procès de la famille d'une élue tourangelle poursuivie pour l'avoir enlevée et séquestrée est renvoyé au 27 septembre

jeudi 2 août 2018 à 19:59 Par François Desplans, France Bleu Azur, France Bleu Touraine et France Bleu

Suite à la demande des avocats de la défense, le tribunal de Tours a décidé, jeudi, de renvoyer l'audience au 27 septembre. Dans cette affaire, Mounia Haddad, conseillère départementale aurait été enlevée et séquestrée par son propre père et deux de ses oncles qui s'opposent à son mariage.

Le tribunal de Tours
Le tribunal de Tours © Xavier Louvel - Radio France

Tours, France

Changement d'avocat, délai jugé trop court pour bien préparer le procès, les avocats de la défense ont demandé le renvoi de l'affaire ce jeudi. Malgré les oppositions de l'avocat des parties civiles et du procureur, le tribunal correctionnel a finalement accepté la demande après délibération et a donc renvoyé le procès au jeudi 27 septembre. Une décision prise au vu de la nature et de la complexité de l'affaire et pour permettre aux parties de citer les témoins utiles et nécessaires. 

Mounia Haddad reste traumatisée

Il est vrai que cette affaire a été largement médiatisée. Lorsque le 18 juillet dernier, Mounia Haddad dit avoir été embarquée de force par sa propre famille devant le domicile de son fiancé dans les Alpes-Maritimes. Puis cette jeune élue de 29 ans, conseillère départementale aurait été ramenée en Touraine et séquestrée plus de 24h au domicile familial à St-Pierre-des-Corps avant que la police ne puisse intervenir. 

Son père et deux de ses oncles sont mis en examen pour enlèvement et séquestration. Son frère pour menaces de mort écrites. Tous les quatre refusent l'histoire d'amour que vit Mounia Haddad avec son fiancé et s'opposent à leur mariage prévu ce mois-ci. 

Ce renvoi est regrettable car ça fait perdurer la situation de stress et de peur de ma cliente. Est-ce qu'on peut vivre normalement quand on est victime de tels faits par sa famille ? Je suis pas tout à fait sûr. En tout cas, elle vit avec l'homme qu'elle aime et pour l'instant c'est ce qui compte", Me Abed Bendjador fils, avocat de Mounia Haddad

Les quatre prévenus restent donc sous contrôle judiciaire avec obligation d'aller pointer au commissariat deux fois par semaine et interdiction d'entrer en contact avec Mounia Haddad et son fiancé.