Faits divers – Justice

Début du procès de la feria de Béziers devant les assises de l'Hérault

Par Sylvie Duchesne, France Bleu Hérault lundi 12 septembre 2016 à 15:11

Le procès a démarré ce lundi devant les Assises de l'Hérault
Le procès a démarré ce lundi devant les Assises de l'Hérault © Maxppp - maxppp

Morgan Blouet, 33 ans, comparait jusqu'à vendredi devant les assises de l'Hérault à Montpellier. En août 2012, pendant la feria de Béziers, il a tué d'un coup de pied à la tête Julien Portale, 32 ans. Il n'aurait pas supporté que ce jeune père de famille s'approche de sa moto.

Ce 12 août 2012, c'est le premier jour de la feria de Béziers. Il est près de 4 heures du matin. Julien Portale est avec sa compagne et des amis. Il voit une belle moto, avenue Camille Saint Saens à Béziers. Il fait mine d'essayer la grosse cylindrée alors que le moteur tourne, pour faire une photo avec ses copains.

Le propriétaire de l'engin surgit  : Morgan Blouet, 30 ans, 1m 94, plus de 100 kilos. C'est un ancien videur de boîte de nuit, ceinture noire de jiu jitsu. Une altercation éclate, suivies d'échange de coups de poing dans un premier temps. Le dernier coup est fatal. Il a été porté à la tête avec des chaussures à bout renforcé alors que la victime est à terre.

"Je ne suis pas du tout celui que je parais" Morgan Blouet, lors de son premier procès.

L'accusé, qui au début, a nié les faits, les a reconnu en fondant en larmes lors du premier procès interrompu. Diplômé de l'enseignement supérieur, informaticien, membre un temps de Greenpeace, on est loin des clichés du videur ultra violent.

"Je ne suis pas du tout celui que je parais ", avait-il déclaré lors du premier procès. Ce qui rend encore plus incompréhensible l’enchaînement des faits qui ont conduit à la mort du jeune père de famille.

Le procès doit durer jusqu'au vendredi 16 septembre. En avril 2015, le premier avait dû être interrompu pour une raison rarissime : le président de la cour d'assises avait dû être hospitalisé pour un problème à l’œil.

"On a du mal à comprendre, pourquoi, comment " témoigne Raymond Couderc, l'ancien maire de Béziers

Partager sur :