Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Le procès de "Petit Bambou", qui avait menacé de mort le président de l'OM, reporté car le dossier est "égaré"

-
Par , France Bleu Provence

"Petit Bambou" ne sera finalement pas jugé ce vendredi comme prévu, car le dossier a été "égaré". Ce Marseillais de 22 ans était convoqué devant le tribunal correctionnel pour avoir menacé de mort le président de l'OM en janvier dernier sur Twitter.

Jacques-Henri Eyraud, président de l'OM
Jacques-Henri Eyraud, président de l'OM © Radio France - Tony Selliez

Il avait menacé de mort, sur Twitter, le président de l'Olympique de Marseille en janvier dernier : "Petit Bambou" ne sera finalement pas jugé ce vendredi. Ce Marseillais de 22 ans était convoqué devant le tribunal correctionnel de Marseille et risque cinq ans de prison et 45.000 euros d'amende mais le procès est reporté car le dossier "comme d'autres de l'audience de vendredi, a été égaré" a expliqué la présidente du tribunal, Céline Ballerini.

"C'est un cas assez rare, mais nous n'avons pas tous les dossiers, a regretté Céline Ballerini. Ils étaient hier à l'audiencement, je l'ai ai vus ce midi encore, je crains que ce soit une erreur humaine. Je n'ai pas d'excuse valable à vous présenter, juste des excuses tout court", a-t-elle dit aux prévenus concernés, qui seront à nouveau cités à comparaître ultérieurement pour être jugés. 

Parmi eux, Nassim H, qui écrivait sous le pseudo de "Petit Bambou", avait notamment écrit le 15 janvier dernier qu'il fallait "mettre trois balles dans la tête" à Jacques-Henri Eyraud. Il avait également révélé l'adresse du domicile marseillais du président de l'OM, assurant ensuite qu'il ne pensait même pas que c'était la bonne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu