Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le procès de Yann Marchand débute devant la cour d'assises de Loire-Atlantique

lundi 25 juin 2018 à 4:06 Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan

Le procès de Yann Marchand débute ce lundi à Nantes devant la cour d'assises de Loire-Atlantique. Il doit durer sept jours. Cet homme de 41 ans est accusé d'avoir assassiné son épouse Céline Sablé Marchand, alors âgée de 40 ans, puis d'avoir fait disparaître le corps en le brûlant.

Devant la propriété familiale, au lieu-dit "la Chatterie" aux Sorinières.
Devant la propriété familiale, au lieu-dit "la Chatterie" aux Sorinières. © Radio France - Pascale Boucherie

Nantes, France

Céline Sablé Marchand meurt le 20 mars 2015 mais on ne l'apprend que trois mois plus tard, le 18 juin quand son époux Yann Marchand convoqué par les gendarmes dans le cadre de l'enquête sur sa disparition avoue. Les coups portés à la tête avec une pelle dans la chapelle de la propriété familiale au fond d'un vaste parc puis le corps brûlé à proximité et les textos envoyés depuis le téléphone portable de son épouse pour faire croire à un départ volontaire chez une tante.

La chapelle où s'est déroulé le drame. - Radio France
La chapelle où s'est déroulé le drame. © Radio France - Pascale Boucherie

L'émotion dans la petite ville des Sorinières est grande. Une marche blanche rassemble 200 personnes. 

La marche blanche avait rassemblé 200 personnes. - Radio France
La marche blanche avait rassemblé 200 personnes. © Radio France -

Aujourd’hui la propriété familiale est à l’abandon, envahie par les herbes. Avec, face à la grille d’entrée, la grande bâtisse que les gens des environs appellent "le manoir "ou "le château", et sur la gauche dans un style beaucoup plus contemporain, la longère où le couple Marchand vivait avec ses deux jeunes enfants.

Yann Marchand encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

12 parties civiles et quatre avocats

Le procès est prévu pour se terminer le 3 juillet. On y attend 19 témoins, cinq experts, quatre avocats et 12 parties civiles, dont de nombreux oncles, tantes et cousines de la victime. L'accusé est défendu par Stéphanie Salau et Oliver Méchinaud. Les parties civiles sont représentées par Maell Pellen et Patrick Le Tertre.