Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Attentats de janvier 2015 : trois accusés positifs au coronavirus, le procès suspendu au moins une semaine

-
Par , France Bleu, France Bleu Paris

Le procès des attentats de janvier 2015, qui se tient depuis le 2 septembre au tribunal judiciaire de Paris, est suspendu pour une durée d'une semaine au moins. Le principal accusé a d'abord été testé positif au coronavirus, puis deux autres détenus se sont révélés contaminés.

Palais de justice (tribunal) de Paris, porte de Clignacourt à Paris, 18ème
Palais de justice (tribunal) de Paris, porte de Clignacourt à Paris, 18ème © Radio France - Stéphanie Berlu

C'est un coup d'arrêt pour un procès hors norme. Celui des attentats de janvier 2015, qui est suspendu pour une semaine au moins, a indiqué l'un des avocats ce dimanche. En cause : le test positif au coronavirus du principal accusé, Ali Riza Polat, samedi. L'ensemble des accusés détenus ont ensuite été testés. Il apparaît que deux autres accusés détenus ont eux aussi été contaminés par Covid-19. "Au regard des protocoles sanitaires en vigueur nécessitant un isolement tant des cas positifs que des cas contacts, l'audience ne pourra reprendre cette semaine", explique Régis de Joma, président de la cour d'assises spéciale, dans un mail envoyé à tous les avocats de la défense et de la partie civile.

Le président de la cour avait d'abord annoncé la suspension du procès jusqu'au mardi 3 novembre inclus. Deux autres détenus ont été testés négatifs mais sont "considérés comme cas contact". Les quatre accusés sont actuellement détenus à la maison d'arrêt de la Santé, à Paris. Selon Régis de Joma, les résultats des autres accusés du procès, détenus à Fleury-Mérogis, "devraient être connus dans la journée" de lundi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess