Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le procès du braqueur de la Poste du Zodiaque à Annonay

-
Par , , France Bleu Drôme Ardèche

Ce jeune de 24 ans avait braqué le bureau de Poste du quartier du Zodiaque à Annonay il y a 2 ans. Le jeune homme se retrouve à partir de ce lundi matin devant la cour d'assise de l'Ardèche à Privas pour 2 jours de procès. Mais pourquoi le juger aux assises et non en correctionnelle ?

Le bureau de Poste dans le quartier Zodiaque à Annonay en septembre 2013.
Le bureau de Poste dans le quartier Zodiaque à Annonay en septembre 2013. © Radio France

Etait-ce un braquage particulièrement violent ou l'accusé nie t-il les faits pour que toute la cour d'assises y passe autant de temps ? C'est un braquage tout ce qu'il y a de plus banal : un jeune homme avec une arme factice entre dans le bureau de Poste. Cet Ardèchois de 24 ans menace l'employée seule derrière son comptoir et repart avec le fond de caisse de 800 euros.

Cette attaque est certes un traumatisme pour la salariée de la Poste mais aucun coup de feu n'est tiré, personne n'est blessé, pas de client présent. Le voleur est reparti avec un très maigre butin.

La Poste refuse la banalisation des braquages

Bref un braquage plutôt simple à juger du point de vue judiciaire ; d'ailleurs le Parquet de l'Ardèche avait décidé de le classer comme un vol à main armé et de présenter le dossier au tribunal correctionnel.

Mais ce choix du procureur, les victimes peuvent le refuser. Et la Poste en cas de braquage refuse toujours de banaliser les faits ; donc pas de tribunal correctionel mais l'affaire est renvoyée et examinée dès ce lundi matin devant les assises.

5 ans en correctionnelle, 15 ans aux assises

La raison principale c'est la peine maximum encourue : 5 ans pour vol avec arme si le procès passe en correctionnelle ; mais la peine peut atteindre les 15 ans pour un braquage aux assises. Et c'est ce message que la direction de la Poste veut envoyer à tout ceux qui aurait éventuellement l'idée de venir braquer une Poste : refléchissez bien, vous risquez 15 ans de prison. Histoire peut être d'en décourager certains.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess