Faits divers – Justice

Le procès du "groupe de Tarnac" repoussé à janvier 2018

Par Hugo Flotat-Talon, France Bleu Creuse, France Bleu Limousin et France Bleu mardi 8 août 2017 à 19:57

 La ferme du Goutailloux à Tarnac en 2008. C'est là où vivaient Julien Coupat et deux de ses amis.
La ferme du Goutailloux à Tarnac en 2008. C'est là où vivaient Julien Coupat et deux de ses amis. © Maxppp - .

Prévu au mois d'octobre prochain, le procès des huit membres du groupe de Tarnac est finalement repoussé à l'an prochain, en 2018. Il aura lieu du 16 au 24 janvier.

Le procès en correctionnel des huit membres du groupe de Tarnac en Corrèze n'aura pas lieu en 2017. L'avocate d'une des parties n'était pas disponible et la justice a repoussé ce mercredi le procès à l'an prochain. Il aura lieu du 16 au 24 janvier 2018. Les huit personnes encore mises en examen dans l'affaire seront donc jugées à ce moment-là. Elles ne répondront pas d'acte de terrorisme, la Cour de cassation ayant écarté définitivement cette qualification en début d'année. Le procès aura lieu devant la 14e chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris.

Sabotage de lignes SNCF

Depuis 2008, Julien Coupat et sept autres personnes sont soupçonnés d'avoir saboté les lignes TGV en région parisienne. Des faits que tous contestent depuis le départ. Avec trois autre personnes, Julien Coupat comparaîtra pour association de malfaiteurs. Les quatre autres prévenus seront jugés pour des délits mineurs, notamment pour avoir refusé des prélèvements ADN ou pour falsification de documents administratifs. Le procès "du fiasco de l'antiterrorisme" pour les avocats de la défense.

Les prévenus auraient souhaité avoir un procès en assises.