Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le procès du tueur présumé d'Alexis, tué devant le Chat Noir à Dijon, s'ouvre devant les Assises de Côte-d'Or

-
Par , France Bleu Bourgogne
Dijon, France

Le procès du tueur présumé d'Alexis s'ouvre ce vendredi 30 juin devant les Assises de la Côte-d'Or. Alexis est mort dans une bagarre devant une boite de nuit dijonnais, "Le Chat Noir". Le suspect est un Dijonnais de 19 ans.

L'entrée de la boîte de nuit "Le Chat Noir" à Dijon, le 29 juin 2017.
L'entrée de la boîte de nuit "Le Chat Noir" à Dijon, le 29 juin 2017. © Radio France - Marion Bargiacchi

Alexis est mort devant la boîte de nuit "Le Chat Noir" à Dijon en janvier 2014. Le suspect est un Dijonnais de 19 ans. Il va être jugé pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Mort dans une bagarre

Tout commence par une altercation au bar-pub "Le Beverly", non loin de la place de la République. Mais très vite les choses s'enveniment : une dizaine de personnes veut en découdre. Ils se retrouvent devant la boite de nuit du Chat Noir juste à côté. C'est là que la bagarre éclate. Elle va durer moins d'une minute mais sera d'une violence rare.

C'est pendant cette minute que deux gardiens de la paix de la brigade cynophile passent par là. Ils s'interposent, d'abord avec les mots puis avec les mains. Marie-Christine Tarrare, procureur de la République de Dijon explique qu'ils "ont décidé d’intervenir, fort justement, pour la faire cesser. Ils leur ont d’abord demandé de se calmer, de cesser ce type d’attitude. Les paroles n’ont pas été suffisantes. Ils sont intervenus de façon plus déterminée". Ils arrivent à disperser les deux groupes rivaux. C'est là qu'ils découvrent Alexis au sol.

À 5 heures du matin, Alexis est transporté à l'hôpital de Dijon. Légèrement blessé, son état empire très vite et il meurt dans la nuit. L'autopsie va révéler que c'est un choc violent au niveau du crâne qui l'a tué.

De nombreuses inconnues

Alexis était "un homme sans histoire", "un garçon qui ne sortait pas beaucoup" d'après ses proches. Il est originaire de Labergement-Foigney un village près de Genlis. Ce samedi soir, c'est la première fois qu'il part faire la fête à Dijon. Ce sont même ses parents qui l'ont poussé à sortir. L'incompréhension est d'autant plus grande que personne ne sait pourquoi la bagarre éclate. Pourquoi Alexis est mort.

Malheureusement pour les enquêteurs, les caméras de surveillance filment la sortie de la boite de nuit et non pas l'endroit où s'est déroulé le drame. Ce sont deux femmes qui vont se présenter spontanément aux policiers pour témoigner de ce qu'elles ont vu. Elles mettent hors de cause les membres de la brigade cynophile et pointent du doigt un homme de 19 ans.

Le procès devra déterminer si le suspect est bien celui qui a donné le coup mortel à Alexis. Il est jugé pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Les violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner sont punies au maximum de quinze ans de réclusion criminelle par le code pénal.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess