Faits divers – Justice

Le procès du stockage illégal de l'amiante devant le tribunal de Toulouse

Par Jean-Marc Perez, France Bleu Toulouse mardi 24 mars 2015 à 7:59

amiante
amiante © maxppp

C'est la deuxième affaire de désamiantage sauvage et d'enfouissement illégal par une entreprise du BTP jugée en un an par le tribunal correctionnel de Toulouse. Ce lundi les dirigeants de la société Surin TP une PME de Clermont le Fort au sud de Toulouse ont comparu pour avoir mis en danger 20 de leurs salariés entre 2010 et 2014 en les faisant travailler sur des chantiers de désamiantage.

Il y a un an, les responsable de l'entreprise Gerlero de Saint Alban au nord de Toulouse comparaissaient pour avoir stocké à l'air libre de l'amiante. Poursuivis pour mise en danger de la vie d'autrui et stockage illicite de déchets dangereux, ils avaient été condamnés à deux ans de prison avec sursis et 130.000 euros d'amende. Ce lundi ce sont les dirigeants de Surin TP, une PME d'un vingtaine de salariés actuellement placée en liquidation judiciaire, qui comparaissaient à leur tour pour  les mêmes infractions.

"Aujourd'hui je suis bien mais peut-être dans un an je serai contaminé"

Selon la CGT à l'origine de ces poursuites, ces pratiques ne seraient pas isolées. L'affaire Gerlero a en quelque sorte servi de déclic et d'autres dossiers pourraient prochainement venir devant la justice à l'initiative souvent des salariés de ces entreprises qui se retrouvent exposés à l'amiante sans le savoir. Le secteur du BTP se désolidarise de ces entreprises non homologuées qui font du désamiantage sauvage. L'enquête de Marine Vlahovic.

FBtoulouse procès stockage illicite d'amiante

Le tribunal correctionnel de Toulouse a mis son jugement dans l'affaire Surin TP en délibéré au 20 avril prochain.

Partager sur :