Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le procès du capitaine du TK Bremen s'ouvre à Brest

mercredi 3 octobre 2018 à 7:16 Par Annaïg Haute et Hervé Cressard, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu

En pleine tempête Joachim, le cargo TK Bremen s'était échoué sur une plage d'Erdeven dans le Morbihan en décembre 2011. Son commandant est jugé à Brest à partir de ce mercredi matin.

Les images du bateau posé sur la plage avaient fait le tour du monde.
Les images du bateau posé sur la plage avaient fait le tour du monde. © Maxppp - Patrick Guigueno

Erdeven, France

L'ancien capitaine turc du TK Bremen comparait devant le tribunal correctionnel de Brest pour pollution des eaux territoriales, pour trois jours, à partir de ce mercredi 3 octobre. 

60 000 litres de fuel rejetés en mer

En 2011, à quelques jours de Noël, la tempête Joachim menace. Dans le port de Lorient, le TK Bremen, un cargo à l'équipage turc et au pavillon maltais, s’apprête à appareiller. Plutôt que de rester à quai, il préfère, peut-être pour des raisons pécuniaires, se mettre au mouillage à Groix, en attendant le passage de la tempête. 

Mais sous l'effet des éléments et des courants, le bateau dérive et va s’échouer sur la plage d'Erdeven. Les hommes sont sauvés mais 60 000 litres de fuel sont rejetés en mer, menaçant les activités économiques. Le capitaine n'est pas jugé pour s’être échoué, mais pour les faits de pollution par manquement à une obligation de prudence.

Le TK Bremen en décembre 2011 échoué sur la plage d'Erdeven dans le Morbihan  - Radio France
Le TK Bremen en décembre 2011 échoué sur la plage d'Erdeven dans le Morbihan © Radio France - Mikaël Roparz

Une cinquantaine de parties civiles

Une cinquantaine de parties civiles seront représentées à ce procès, mais toutes ne seront pas là. Certains pêcheurs par exemple ont déjà été indemnisés. 

Finalement, c'est surtout pour une question de principe que plusieurs associations ont porté plainte (Eaux et rivières de Bretagne, Robin des Bois, Vigipol, Bretagne Vivante...), mais également le Conseil régional de Bretagne, le comité des pêches du Morbihan, et plusieurs ostréiculteurs.

La pollution avait été plutôt limitée et on avait montré en exemple les opérations de déconstruction sur site du navire et de remise en état du site naturel. Même si, il y a quelques mois, des morceaux de ferraille ont refait surface.

Le TK Bremen sur la plage d'Erdeven dans le Morbihan  - Radio France
Le TK Bremen sur la plage d'Erdeven dans le Morbihan © Radio France - Mikaël Roparz

Polémique sur les responsabilités

L'association Robin des Bois voulait faire citer la capitainerie du port de Lorient, estimant qu'elle aurait dû interdire au TK Bremen de quitter le port, demande rejetée dans la procédure. Mais la question sera peut-être discutée à l'audience. 

Selon plusieurs experts, et selon les officiers de port, il n'y a pas de pouvoir de contrainte, mais de conseil. En mer, c'est la Préfecture maritime qui peut intervenir pour imposer un port refuge à un navire en détresse. A Lorient en tout cas, c'est le pilote qui a désigné une zone abri au TK Bremen. Mais pour le BEA (Bureau d'enquêtes et d'analyses), c'est la mauvaise gestion du mouillage par le commandant qui a causé l'accident.