Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Trois cas d'overdoses en moins de 24h à Besançon : le procureur de la République appelle à la vigilance

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

Le procureur de Besançon, Etienne Manteaux, lance un appel à la vigilance ce vendredi après-midi suite à trois cas d'overdoses, dont une mortelle. Les faits se sont produits mercredi et jeudi soir.

Etienne Manteaux, procureur de la République de Besançon
Etienne Manteaux, procureur de la République de Besançon © Radio France - Anne Fauvarque

Besançon, France

Le procureur de la République de Besançon lance un cri d'alarme ce vendredi après-midi. À Besançon, trois cas d'overdoses successives en moins de 24h ont été signalées au Parquet. "J'appelle les consommateurs à faire attention aux produits stupéfiants, l'héroïne, la cocaïne. Ils sont délétères pour la santé, mortels quand ils sont consommés en quantité trop importantes." 

Trois cas d'overdose, dont une mortelle en moins de 24h 

Mercredi soir, une femme de 48 ans est morte d'une overdose suite à un cocktail d'héroïne, de cocaïne et d'alcool à son domicile dans le quartier de Planoise à Besançon. C'est une autre femme qui se trouvait dans l'appartement qui a appelé les secours. Sur place, le SAMU n'a rien pu faire. La quadragénaire sortait tout juste d'une cure de désintoxication. La deuxième femme, âgée de 36 ans, a été hospitalisée, elle est tirée d'affaire. 

Un troisième cas d'overdose a été signalé jeudi soir : une mère de famille de 41 ans appelle au secours son ex-mari. Elle est en train de faire une overdose, en présence de ses enfants de 13 et 15 ans. Son pronostic vital n'est plus engagé, elle est hors de danger. 

Le Parquet a ouvert deux enquêtes 

Le procureur de Besançon a ouvert deux enquêtes suite à ces cas d'overdose : une pour homicide involontaire, l'autre pour blessures involontaires, pour essayer d'identifier les fournisseurs. "Il faut aussi responsabiliser les dealers, ce sont eux qui vendent ces produits de morts. Ils doivent être poursuivis". Les dealers risquent cinq ans de prison. 

"Y a t-il en ce moment un produit dangereux en circulation ?"

Michel Klein, le directeur départemental de la Sécurité Publique du Doubs, appelle les consommateurs à faire attention à leur consommation. Pour le moment, difficile de dire si les trois femmes se sont fournies chez le même dealer, mais une question se pose. Ces overdoses sont-elles dues à un surdosage ou à un produit particulièrement dangereux présent dans la cocaïne ? "Il y a des produits en circulation qui sont moins bons que d'autres, parce qu'ils sont dilués avec des choses peu avouables. La question qui se pose est, est-ce qu'il y a en ce moment en circulation un produit particulièrement dangereux ?". Des analyses sont en cours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu