Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

"Je ferai tout pour protéger la petite fille rescapée du drame des Provinces" affirme le procureur de Cherbourg

L'enquête se poursuit après le drame samedi dernier de la rue des Vosges à Cherbourg. L'émotion est toujours vive dans le quartier après la mort des deux enfants de 6 et 14 ans. Une marche blanche pourrait être organisée dimanche.

Le procureur de Cherbourg Yves le Clair dirige l'enquête sur le drame dans lequel deux enfants ont trouvé la mort samedi 30 mars (photo d'archives).
Le procureur de Cherbourg Yves le Clair dirige l'enquête sur le drame dans lequel deux enfants ont trouvé la mort samedi 30 mars (photo d'archives). © Maxppp - ARNAUD JOURNOIS

Cherbourg, France

C'est en fin de semaine qu'on devrait connaître les résultats des autopsies dans l'enquête sur le drame samedi dernier du quartier des Provinces à Cherbourg. Des autopsies qui devraient aider les enquêteurs à comprendre ce qui s'est passé. Trois cadavres ont été découverts dans un petit appartement quasiment vide de la rue des Vosges. Ceux de deux enfants de 6 et 14 ans et un corps carbonisé dans une chambre. Il pourrait s'agir du père de famille, un homme de 42 ans, mais il faudra attendre les résultats des prélèvements sanguins envoyés au laboratoire de la police scientifique d'Ecully près de Lyon. Un laboratoire spécialisé dans la recherche ADN. 

Des "informations de caniveaux" sur les réseaux sociaux

C'est la piste du drame familial qui est toujours privilégiée. Mais le procureur prévient : la communication se fera "a minima". Yves Le Clair précise même qu'elle sera "verrouillée" alors que des _"informations de caniveaux"_selon lui circulent depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux. Pas question pour Yves Le Clair de jeter en pâture l'histoire de cette famille.  Il veut protéger au maximum la petite fille de 12 ans rescapée du drame. La collégienne de la Bucaille est toujours hospitalisée mais "plus les heures passent et plus elle a de chances de s'en sortir". A son chevet il y a sa maman, cette femme de 45 ans n'était pas dans l'appartement samedi. Aucune des deux n'a pour l'instant été entendue. Le procureur veut encore les préserver, "la priorité étant les analyses biologiques"

Une marche blanche pourrait être organisée dimanche 

Dimanche une marche blanche pourrait avoir lieu à Cherbourg si la maman des victimes donne son accord. Un parcours sera alors soumis à la préfecture. Parcours qui de toutes façons ne partira pas de la gare comme annoncé sur Facebook, le carrefour est jugé trop dangereux par les autorités. Si ce rassemblement a lieu il sera en tout cas organisé par l'association des parents d'élèves du collège des Provinces. Etablissement où était encore scolarisée l'an dernier la jeune victime de 14 ans et où ses amis sont aujourd'hui sous le choc

Une cagnotte est en ligne sur leetchie.com pour aider la famille.