Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le procureur de la république de Haute-Vienne hausse le ton sur la sécurité routière

-
Par France Bleu Limousin

Après un nouvel accident mortel ce dimanche sur une route départementale près de Limoges et un bilan inquiétant pour le début de l’année, le procureur de la république de Limoges a décidé d’opter pour la fermeté. Il a annoncé ce jeudi que les sanctions à l’encontre des mauvais conducteurs seraient plus sévères à l’avenir.

Des contrôles de sécurité routière
Des contrôles de sécurité routière © Maxppp - - Illustration

C’est la première fois depuis 12 ans, le nombre de morts sur les routes a augmenté en 2014 en France , une hausse de 3,5%. En Haute-Vienne par exemple, 12 personnes ont déjà perdu la vie sur la route depuis le début de l'année dans le département et on dénombre 140 accidents . Ces mauvais chiiffres ont poussé le procureur de la république de Limoges à hausser le ton . Il a annoncé ce jeudi qu’en cas d’infraction qui impose la suspension du permis de conduire, l'annulation de ce permis sera désormais systématique . La confiscation des véhicules sera également beaucoup plus fréquente. Enfin, les peines d'emprisonnement seront fermes et ne passeront plus par la case sursis .

Ce dimanche soir, un nouvel accident mortel s'est produit sur une route départementale proche de Limoges avec un lourd bilan, un mort et deux blessés . Le conducteur de 29 ans à l'origine de l'accident s'en est tiré indemne, il avait consommé du cannabis et bu une demi bouteille de whisky avant de prendre le volant . Il avait donc 2,15 g d'alcool dans le sang et roulait à près de 150 km/h au lieu des 90 autorisés. En face, un homme de 33 ans, père de quatre enfants, a perdu la vie. Le chauffard avait déjà été arrêté en 2014 avec près de 2 g d'alcool dans le sang , son permis avait été suspendu six mois. Cette fois, les conséquences sont terribles, l'homme a été déféré devant un juge ce jeudi après-midi. Une information judiciaire va être ouverte pour homicide involontaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess