Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le projet de loi anti-terroriste "inutile et dangereux" pour l'ancienne bâtonnière du barreau de Limoges

-
Par , France Bleu Limousin
Limoges, France

Le projet de loi anti-terroriste présenté jeudi en conseil des ministres crée la polémique. Maître Edith Verger-Morlhigem, avocate à Limoges et ancienne bâtonnière du barreau de Limoges fait partie de ceux qui critiquent ce projet. Elle réagit sur France Bleu Limousin.

Maître Edith Verger-Morlhigem, avocate et ancienne bâtonnière du barreau de Limoges
Maître Edith Verger-Morlhigem, avocate et ancienne bâtonnière du barreau de Limoges © Radio France - Véronique Henry

Le gouvernement Philippe 2 a présenté ce jeudi son projet de loi pour lutter contre le terrorisme. Il transpose dans le droit commun des mesures d'exceptions prises jusque là dans le cadre de l'état d'urgence, ce qui fait notamment bondir Maître Edith Verger-Morlhigem, avocate à Limoges.

"Un projet dangereux et totalement inutile"

L'ancienne bâtonnière de Limoges, qui proteste depuis un an et demi contre l'Etat d'urgence, livre un verdict sans appel contre ce nouveau projet qu'elle juge "dangereux et totalement inutile." Elle se base sur les conclusions d'une étude demandée par le défenseur des droits au centre d'études et de recherches sur les droits fondamentaux. Cette étude pointe "un détournement de certaines mesures" comme les assignations à résidence qui ont visé une proportion parfois non négligeables de "militants anti-fascistes, voire écologistes" qui n'avaient rien à voir avec le terrorisme précise l'ancienne bâtonnière.

Retrouvez l'intégralité de cette interview ▼

Choix de la station

À venir dansDanssecondess