Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le projet du gazoduc Eridan définitivement... enterré !

-
Par , France Bleu Vaucluse

L'opérateur "GRT Gaz" voulait enterrer un nouveau gazoduc sur 220 kilomètres entre Saint-Martin-de-Crau (Bouches-du-Rhône) et Saint-Avit (Drôme) via 6 communes du Vaucluse. Finalement, c'est tout son projet baptisé Eridan qui vient d'être enterré et définitivement. Les opposants crient victoire.

Corinne Lepage -au centre- aux côtés d'Anthony Zilio le président de la C.CR.L.P, des maires de Mornas et de Lapalud et des responsables de France Nature Environnement
Corinne Lepage -au centre- aux côtés d'Anthony Zilio le président de la C.CR.L.P, des maires de Mornas et de Lapalud et des responsables de France Nature Environnement - C.Petitimbert

Bollène, France

Eridan, c'était un projet colossal dont on parlait depuis le début des années 2000 dans les Bouches-du-Rhône, le Gard, le Vaucluse et la Drôme. L'opérateur GRT Gaz -l'un des leaders européens du transport de gaz naturel- travaillait à la réalisation d'un gazoduc de 220 kilomètres entre Saint-Martin-de-Crau dans les Bouches-du-Rhône et Saint-Avit dans la Drôme via plusieurs communes vauclusiennes : Caderousse, Piolenc,  Mornas, Mondragon, Bollène, Lamotte-du-Rhône et Lapalud. Un investissement évalué à plus de 600 millions d'euros. 

Eridan définitivement enterré 

Après presque 10 ans de mobilisation des élus, des citoyens et des associations de défense de l'environnement opposés à ce projet, GRT Gaz vient de l'enterrer définitivement. "La création au 1er novembre 2018 de la zone de marché unique et des infrastructures associées, l'absence de construction de nouvelles centrales à cycle combiné gaz en région Sud, les incertitudes liées à l'accroissement des capacités des terminaux méthaniers et des interconnexions avec l'Espagne ne justifient plus le projet" écrit GRT GAZ. Du coup, la Justice n'aura pas à se prononcer -comme elle devait le faire début septembre- sur l'ultime charge juridique engagée par les opposants.

Le pot de terre a vaincu le pot de fer 

L'abandon du projet Eridan réjouit les élus, les associations et les citoyens en lutte depuis plusieurs années en raison notamment de son coût (plus de 600 millions d'euros), de son impact sur l'environnement (60 communes concernées) et des risques industriels générés par l'enfouissement d'un tel équipement. de passage à Bollène, Corinne Lepage avocate de la Communauté de Communes Rhône Lez Provence tire deux enseignements de cette victoire : " Quand les élus, les associations, les techniciens, la population et les juristes travaillent ensemble ils font du très bon travail et ils gagnent. Ensuite, quand vous avez une multitude de pots de terre qui se mettent ensemble, les pots de fer commencent à trembler sur leurs bases !" conclut l'avocate. 

Choix de la station

France Bleu