Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Le pronostic vital à court terme" de Bernard Tapie "n'est pas engagé"

-
Par , France Bleu, France Bleu Provence

Bernard Tapie va subir dans les prochains jours "plusieurs interventions" médicales pour traiter son cancer et "son pronostic vital à court terme n'est pas engagé", a indiqué un membre de sa famille à l'AFP ce jeudi.

 Bernard Tapie au palais de Justice de Paris le 12 octobre 2020.
Bernard Tapie au palais de Justice de Paris le 12 octobre 2020. © AFP - Thomas SAMSON

"Le pronostic vital à court terme" de Bernard Tapie "n'est pas engagé", indique ce jeudi à l'AFP un membre de la famille de l'ex homme d'affaires. L'état de santé de l'ancien président de l'OM, qui souffre d'un cancer, s'est récemment aggravé et il a été hospitalisé. "Suite aux informations dans les médias sur son état de santé, sa famille tient à préciser que Bernard Tapie est actuellement en train de préparer une série d'interventions médicales (chimiothérapie, immunothérapie, cryogénie, radiothérapie, chirurgie) qui vont avoir lieu dans les prochains jours", a précisé ce proche à l'agence de presse.

Pronostic vital à court terme pas engagé

"En aucun cas", a-t-il ajouté, "il ne s'agit d'une entrée en soins palliatifs et son pronostic vital à court terme n'est pas engagé". L'un des fils de l'homme d'affaires, Laurent Tapie, avait déclaré jeudi matin sur BFMTV que son père était hospitalisé et que son état de santé était "très préoccupant". "Je ne vous cache pas que les chances statistiques quand on en est à ce stade-là sont épouvantables", avait-il déclaré, en expliquant que les médecins ont constaté des "apparitions de nouvelles tumeurs depuis quelques jours" chez son père.

Le procès en appel de Bernard Tapie dans l'affaire de l'arbitrage controversé de 2008 censé régler le litige qui l'opposait au Crédit Lyonnais au sujet de la vente de l'équipementier sportif Adidas, a repris mardi 25 mai à la cour d'appel à Paris. Il se poursuit sans lui, ni ses avocats. La défense de l'ancien dirigeant d'Adidas avait sollicité un report. Une demande refusée par la cour d'appel de Paris "au motif que ce renvoi serait contraire au respect du délai raisonnable auquel les prévenus ont droit". Les avocats de Bernard Tapie ont formé un pourvoi en cassation contre cette décision.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess