Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le propriétaire de l'AS Monaco, Dmitri Rybolovlev, inculpé dans l'affaire qui l'oppose à un marchand d'art

mercredi 7 novembre 2018 à 16:40 Par Germain Arrigoni, France Bleu et France Bleu Azur

Le milliardaire russe Dmitri Rybolovlev, patron de l'AS Monaco, a été inculpé mercredi à Monaco, comme trois autres personnes, dans le cadre de la retentissante affaire d'escroquerie présumée qui l'oppose à son ancien marchand d'art suisse Yves Bouvier.

Dmitri Rybolovlev en mars 2018
Dmitri Rybolovlev en mars 2018 © AFP - NICOLAS TUCAT

Il a été inculpé. Placé en garde à vue la veille, Dmitri Rybolovlev a été mis en examen ce mercredi à Monaco dans le cadre de la retentissante affaire d'escroquerie présumée qui l'oppose à son ancien marchand d'art suisse Yves Bouvier, a-t-on appris de source judiciaire.

Le ou les chefs d'inculpation précis visant le propriétaire du club de l'AS Monaco n'ont pas été précisés.

Il a été laissé libre et placé sous contrôle judiciaire, comme les trois autres inculpés: son avocate Tetiana Bersheda, et le fils et l'épouse de l'ex-garde des Sceaux de Monaco Philippe Narmino, a-t-on précisé au parquet de Monaco, confirmant une information de Nice-Matin.

Affaire d'escroquerie présumée

Opposé au marchant d'art suisse Yves Bouvier dans une affaire d'escroquerie, Dmitri Rybolovlev aurait bénéficié d'un traitement de faveur de la part des autorités judiciaires monégasques comme l'avait révélé Le Monde.  

Selon le journal, des centaines de SMS auraient été échangés entre l'entourage du propriétaire de l'AS Monaco et les patrons de la police judiciaire locale ou encore le ministre de la justice de la Principauté, Philippe Narmino, qui avait démissionné par la suite.  

Les deux hommes étaient en affaire jusqu'à ce que Rybolovlev s'estime floué d'un milliard d'euros par le marchand d'art, qui se serait accordé des marges exorbitantes sur les tableaux qu'il lui amenait.

Du statut de plaignant et accusateur, M. Rybolovlev, patron de l'AS Monaco, le club de football champion de France 2017, est passé en octobre 2017 à celui de mis en cause, inculpé pour "complicité d'atteinte au droit au respect à la vie privée". L'exploitation du téléphone de Me Bersheda a aussi entraîné l'ouverture d'une enquête contre X pour trafic d'influence.