Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le propriétaire du Leclerc d'Héricourt retrouvé mort, la piste du suicide privilégiée

Mis en examen dans une affaire de harcèlement moral présumé, le propriétaire du Leclerc d'Héricourt a été retrouvé mort ce jeudi après-midi au pied d'un immeuble à Belfort, dans le quartier des Résidences. La piste du suicide est privilégiée.

L'identité de la victime a été confirmée dans la soirée par le parquet de Vesoul (photo d'illustration)
L'identité de la victime a été confirmée dans la soirée par le parquet de Vesoul (photo d'illustration) © Maxppp - Philippe Turpin

Belfort, France

Le propriétaire du magasin Leclerc d'Héricourt, en Haute-Saône, a été retrouvé mort ce jeudi après-midi, au pied d'un immeuble du quartier des Résidences à Belfort, une semaine après avoir été mis en examen pour harcèlement moral présumé, a-t-on appris ce jeudi de source judiciaire, confirmant une information de nos confrères de l'Est Républicain.

L'identité de la victime confirmée

Le corps du quinquagénaire a été retrouvé en début d'après-midi, au pied d'un immeuble de quinze étages, au niveau du boulevard Kennedy. L'identité de la victime a été confirmée dans la soirée par le parquet de Vesoul : il s'agit bien du propriétaire du Leclerc d'Héricourt, mis en examen dans une enquête pour harcèlement moral.

Le parquet de Belfort, qui n'a pas souhaité communiquer, a ouvert une enquête pour « recherche des causes de la mort », afin de faire la lumière sur les circonstances exactes du décès, a-t-on appris de même source.

L'homme avait été mis en examen pour harcèlement moral, le 29 mai dernier, tout comme son épouse ainsi que le directeur commercial du Leclerc d'Héricourt. Tous sont soupçonnés d'avoir exercé des pressions, pendant une période de neuf ans, sur des salariés du supermarché. Vingt-cinq d'entre eux ont porté plainte. Le directeur financier du magasin est, quant à lui, poursuivi pour complicité.