Faits divers – Justice

Le proviseur d'un lycée de Saint-Denis et son adjointe "violemment agressés" par un élève

Par Rémi Brancato, France Bleu Paris Région jeudi 13 octobre 2016 à 11:35

L'entrée des élèves au lycée l'ENNA de Saint-Denis
L'entrée des élèves au lycée l'ENNA de Saint-Denis © Radio France - Rémi Brancato

Le proviseur et la proviseure adjointe d'un lycée professionnel de Saint-Denis ont été "violemment agressés" ce jeudi matin par un élève de seconde de l'établissement. La ministre de l'Education condamne "fermement cet acte de violence".

Il était 8h15 environ ce jeudi matin quand un élève de 15 ans, à priori en classe de seconde, s'en est pris au proviseur et à la proviseure adjointe de son établissement, le lycée professionnel l'ENNA de Saint-Denis. Les deux responsables ont été "violemment agressés" selon les termes d'un communiqué de la ministre de l'Education nationale et de la rectrice de l'académie de Créteil. Ils ont tous deux été "pris en charge par les pompiers".

Le proviseur présenterait une plaie à la tête et a perdu connaissance, selon nos sources. La proviseure adjointe a été frappée au visage, vraisemblablement en tentant de s'interposer. Tous deux ont été transportés à l'hôpital mais leurs jours ne sont pas en danger. L'agresseur a pris la fuite. Il n'était pas armé et aurait donc frappé "à mains nues" selon le rectorat. Jeudi soir, contrairement à ce qu'indiquait dans la journée le maire de Saint-Denis, dans un communiqué, l'adolescent était toujours recherché, comme l'indiquait le parquet de Bobigny à l'AFP.

Une cellule médico-psychologique mise en place

Selon le SNPDEN, le syndicat des personnels de direction, il n'était scolarisé dans l'établissement que depuis quelques jours et présentait de gros problèmes de comportement. La direction de l'établissement lui avait demandé de ne plus revenir au lycée, tant qu'elle n'avait pas pu rencontrer ses parents. Et c'est en lui demandant de sortir ce jeudi matin que le proviseur aurait été agressé.

Le directeur académique de Seine-Saint-Denis s'est rendu sur place ce jeudi matin et des équipes mobiles de sécurité de l'académie ont été déployés dans l'établissement. Les cours ont été interrompus et devraient reprendre ce vendredi. Une cellule médico-psychologique a été mise en place, afin de répondre aux besoins des personnels et des élèves.

Partager sur :