Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Puy-en-Velay : il menace de faire exploser le commissariat et rappelle pour dire que c'est une blague

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Un homme de 40 ans a menacé par téléphone le commissariat et la gendarmerie du Puy-en-Velay de venir avec une ceinture d'explosif. Ce canular téléphonique n' a pas fait rien les agents, le ponot qui était alcoolisé va devoir s'expliquer devant le tribunal correctionnel.

Le commissariat du Puy-en-Velay
Le commissariat du Puy-en-Velay © Radio France - Yves Renaud

Samedi dernier, un homme a menacé par téléphone de faire exploser la gendarmerie et le commissariat du Puy-en-Velay en Haute-Loire. Il a rappelé pour dire que c'était une blague mais il n'y avait rien de drôle pour les gendarmes et les policiers du Puy-en-Velay

Le quarantenaire va maintenant devoir s'expliquer devant le tribunal correctionnel du Puy-en-Velay

L'homme de 40 ans les a appelés à 3 heures du matin samedi, pour leur dire qu'il allait venir avec une ceinture d'explosifs. Il était saoul, cela s'entendait. Pas de panique ni à la gendarmerie, ni au commissariat mais la menace a été prise très au sérieux.  Les patrouilles n'ont cependant pas eu le temps de partir car l'homme les as rappelés. Il a avoué que c'était une blague. Il a même donné son nom. Après une petite recherche les policiers découvrent qu' il est déjà connu des services de l'ordre. Le ponot  s'est rendu au commissariat. Après avoir été fouillé, il a été placé en cellule de dégrisement avant d'être relâché dans la journée. Le quarantenaire va maintenant devoir s'expliquer devant le tribunal correctionnel du Puy-en-Velay. Il est convoqué pour menace de crime.

La police prévient ces petites plaisanteries ne passeront pas, surtout dans le contexte actuel de menaces terroristes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess