Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Trois personnes interpellées après une vaste opération de gendarmerie à Alès

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

Trois personnes ont été placées en garde à vue à l'issue d'une vaste opération menée par la gendarmerie ce mercredi matin à Alès. Le quartier des Cévennes a été entièrement bouclé près de deux heures sur fond d'une affaire de tentative d'homicide ces dernières semaines.

Le GIGN d'Orange (archive)
Le GIGN d'Orange (archive) © Radio France - Ludovic Labastrou

Alès, France

Le quartier des Cévennes à Alès a été entièrement bloqué par quelque 200 gendarmes et policiers municipaux ce mercredi matin. Une très grosse opération de gendarmerie, cela faisait des années qu'on n'avait pas vu la mise en place d'un tel dispositif. Des gendarmes, notamment ceux de la brigade de recherche d'Alès, mais aussi des personnels du GIGN, le groupement d'intervention de la gendarmerie d'Orange et de Paris, appuyés par la police municipale.

Trois interpellations à l'issue de l'opération

Le GIGN a procédé à l'interpellation de 3 individus. Interpellations sans heurt et placement en garde à vue à Alès. Des hommes âgés entre 25 et 35 ans, a qui on reprocherait leur implication - éventuelle - dans une tentative d'homicide ces dernières semaines. Tentative Quai Bilina, plusieurs coups de feu avec une arme de poing, la victime s'en était tiré par une simple blessure au pied. 

Un règlement de compte dans le milieu des stups ?

Le dispositif de gendarmerie peut paraître disproportionné mais la personnalité des mis en cause le justifierait. Au moins deux d'entre-eux sont très défavorablement connu des services.  Est-ce que cette descente de la gendarmerie ce matin à un rapport avec celle menée ce mardi par la police et la PJ de Nîmes qui avait conduit au placement en garde à vue de 8 personnes ? Rien ne permet de l'affirmer mais disons que tout ce beau monde grenouille dans le milieu du trafic de stup et que le quartier des Cévennes est notoirement connu pour être un lieu - si ce n'est le lieu - de deal à Alès.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu