Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le quartier des Escanaux à Bagnols-sur-Céze sous surveillance policière après des violences urbaines

-
Par , France Bleu Gard Lozère

La ville de Bagnols-sur-Cèze est placée sous protection policière ce jeudi soir. Une compagnie de CRS a été envoyée quartier des Escanaux pour éviter la reproduction des scènes de violence urbaine de la veille.

Une compagnie de CRS présente ce jeudi soir à Bagnols sur Cèze
Une compagnie de CRS présente ce jeudi soir à Bagnols sur Cèze © Radio France - Sylvie Duchesne

Une compagnie de CRS au complet, 70 policiers environ, a été envoyée à Bagnols-sur-Cèze ce jeudi 21 mai pour éviter la reproduction des scènes de violences urbaines de la veille. Dans la nuit de mercredi à jeudi, quartier des Escanaux, deux voitures ont été incendiées et deux autres vandalisées, un abribus a volé en éclats, une douzaine de poubelles ont été brûlées et du mobilier urbain dégradé.

Un meurtre à l'origine de ces violences

Ce meurtre, c'est celui d'un Bagnolais retrouvé mort le 20 avril à Pouzilhac. Au cours de l'enquête, quatre personnes ont été interpellées. Parmi elles, plusieurs habitaient les Escanaux. Deux d'entre-elles ont été mises en examen, une troisième placée sous le statut de témoin assisté et la quatrième est ressortie libre. Mercredi, une de ces personnes est revenue à son domicile, aux Escanaux. Elle habite dans le même bâtiment et le même escalier que la victime du meurtre.

Des heurts entre habitants et policiers

Une situation inadmissible pour de nombreux habitants qui ont organisé une expédition punitive. La police est intervenue pour l'exfiltrer, ainsi que sa famille, d'où les violences qui ont suivi. Violences durant lesquelles les policiers, en infériorité numérique, ont fait usage de balles en caoutchouc. Aucun blessé n'est à signaler, aucune interpellation non plus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu