Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le racket sur les chantiers, une réalité marseillaise

lundi 27 mars 2017 à 18:03 Par Laurent Grolée, France Bleu Provence

Ils sont neuf prévenus dans le box pour le procès du racket du chantier de la L2. Intimidations, dégradations, tout est bon pour faire embaucher des habitants des cités voisines de la fameuse rocade.

Les prévenus du procès du racket de la L2
Les prévenus du procès du racket de la L2 © Maxppp - Maxppp

Marseille, France

C'est un procès qui se veut "emblématique" des mauvaises pratiques sur les chantiers marseillais Celui d"une entreprise d'intimidation à grande échelle sur le chantier de la L2

C'est en 2015 que l'affaire éclate sur dépôt d'une plainte de l'entrepreneur Bouygues qui a vu l'un de ses engins de chantier dernier cri, une foreuse à 2 millions d'euros, partir en fumée...

Dans le box, neuf prévenus dont six comparaissent libres. Intimidations, racket, chantage à l'embauche... Et le patron d'une société de gardiennage qui nie les faits, un "facilitateur d'embauches" qui se présente comme un animateur de quartier sans histoires.

Le procès doit durer une semaine. Une semaine pour distinguer le vrai du faux.

Sur France Bleu Provence : Un directeur de travaux marseillais témoigne des pratiques habituelles de racket

Un directeur de travaux marseillais, témoigne