Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le Raid à Valence pour interpeller le tireur du week-end dernier

vendredi 27 octobre 2017 à 12:42 Par Nathalie De Keyzer, France Bleu Drôme Ardèche

L’auteur des coups de feu sur un jeune homme au quartier du Plan le week-end dernier a été interpellé ce vendredi matin à Saint-Marcel-lès-Valence. Considéré comme dangereux, il pouvait se trouver dans trois domiciles différents. Une cinquantaine de policiers et gendarmes ont été mobilisés.

illustration commissariat de Valence
illustration commissariat de Valence © Radio France - Nathalie de Keyzer

L'homme suspecté d'avoir tiré sur un Bourcain de 22 ans dimanche dernier, route de Fauconnières à Valence, a été interpellé ce vendredi matin à 6 heures. Le suspect pouvait se trouver dans trois domiciles différents à Valence, Saint-Marcel ou Chantemerle-les-blés dans le Nord Drôme.

Recherché et dangereux

Considéré comme dangereux et possiblement armé, c'est un gros dispositif qui a dû être mis en place avec une cinquantaine de personnes mobilisées. Un quinzaine d'hommes du RAID de Lyon mais aussi les gendarmes du PSPG de Saint-Paul-Trois Châteaux sont venus en renfort du GID, le groupe départemental d'intervention du commissariat de Valence.

Ce sont ces derniers qui ont finalement mis la main sur le suspect à Saint-Marcel. L'homme était tout habillé à 6 h du matin et a tenté de s'enfuir en sautant par une fenêtre à l'arrivée de la police. Il faut dire qu'il se savait recherché. Il a été condamné dernièrement par la Cour d'appel de Nîmes à sept ans de prison ferme pour un vol à main armée commis à La Voulte en 2012.

Un règlement de compte peut-être vieux de cinq ans

Jugé en son absence, un mandat d’arrêt avait été lancé contre lui. Pour le Procureur de la Drôme, Alex Perrin: "cette interpellation est l’exemple d'une parfaite coordination entre policiers et gendarmes". Quant aux tirs de dimanche dernier qui ressemblent fort à un règlement de comptes - la victime a reçu une balle dans chaque jambe- c'est sans doute en lien avec le braquage ardéchois vieux de 5 ans. Les suites de l'enquête devront le dire.