Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Le coup de gueule d'une commerçante d'Avignon entendu après avoir dénoncé un point de deal

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse

Le préfet de Vaucluse promet des contrôles après la diffusion sur Facebook d'une vidéo coup de gueule de la gérante du Caf'Thiers à Avignon. Elle y dénonce la présence d'un point de deal près de son établissement. Sa vidéo est devenue virale et a été vue plus de 350.000 fois.

Contrôle de la police nationale ce vendredi après-midi à l'angle du Caf'Thiers sur le point de deal dénoncé par la gérante du café
Contrôle de la police nationale ce vendredi après-midi à l'angle du Caf'Thiers sur le point de deal dénoncé par la gérante du café © Radio France - JM Le Ray

La gérante du Caf'Thiers à Avignon n'en peut plus de la présence d'un point de deal près de son établissement. Pour dire son ras-le-bol, elle a mis en ligne jeudi une vidéo sur Facebook qui est devenue virale. Elle a été vue plus de 350.000 fois et partagée ce dimanche près de 10.000 fois. Le préfet a rapidement réagit à sa prise de parole via le réseau social.

Le préfet promet des contrôles

Suite à la diffusion de sa vidéo, Aurélie Ségura a reçu un coup de téléphone du préfet de Vaucluse. Bertand Gaume lassure de l'attention particulière qui sera portée à ce secteur de la rue Thiers et promet des contrôles. Néanmoins à bout de nerf, la restauratrice a mis en vente son café où elle est installée depuis quatre ans. Elle n'en peut plus du trouble permanent sur la voie publique causé par un attroupement de jeunes dans la ruelle qui fait l'angle avec son établissement. Elle a déjà été agressée physiquement et a porté plainte, sans parler des agressions verbales. 

Le  Directeur Départementale de la Sécurité Publique de son côté tient à souligner que la rue Thiers fait l'objet de patrouilles fréquentes. Le commissaire divisionnaire Jean-Marc Lucas indique que le trafic de stupéfiant que ce soit sur l'agglomération avignonnaise ou le département est une priorité de tous les jours pour la police nationale. A cet égard la moyenne des interpellations liées à ce trafic depuis deux ans dans le Vaucluse est de quatre interpellations par jour.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess