Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le ras-le-bol des maires du Puy-de-Dôme face à la violence de certains administrés

mardi 5 mars 2019 à 18:08 Par Maud Calves, France Bleu Pays d'Auvergne

La maire de Valbeleix, près de Besse, a porté plainte après des menaces de mort de la part d'un de ses administrés. Une violence à laquelle de plus en plus d'élus de communes rurales font face.

Plusieurs maires sont venus soutenir Mme Gatignol.
Plusieurs maires sont venus soutenir Mme Gatignol. © Radio France - Maud Calvès

Valbeleix, France

À travers ce procès, c'est le ras-le-bol des maires ruraux qui s'exprime. Les élus sont de plus en plus confrontés à la colère et la virulence de leurs administrés. Devant le tribunal de Clermont-Ferrand, pour soutenir la maire de Valbeleix, près de Besse, les maires d'Orcines, du Cendre, de Verrières où encore de Chignat déplorent, eux aussi, d'avoir à subir la violence de certains habitants de leurs communes. 

L'élu est de plus en plus malmené, ça devient pesant. Je suis ici pour le respect de nos écharpes. Mais c'est vrai que parfois on se dit, "à quoi bon"..." Catherine Gatignol, maire de Valbeleix.

Catherine Gatignol, maire de Valbeleix

Pour des futilités (problèmes de voisinage, querelles de terrains), les maires se déplacent et doivent faire face à une certaine agressivité. "Le ton monte, voire de temps en temps des invectives. Avant c'était plus courtois et moins fréquent, aujourd'hui ça se vulgarise" déplore Jean-Pierre Chassang, maire de Verrières. Un constat que fait également Pierrette Daffix-Ray, présidente de l'association des maires du Puy-de-Dôme, qui s'est portée partie civile dans ce procès : "avant il s'agissait d'agressions verbales, maintenant il s'agit beaucoup plus de menaces de mort et d'agressions physiques". 

Le personnel également victime de violences verbales

Pour le simple fait de travailler en mairie, le personnel subit aussi des insultes de la part de certains habitants. "En travaillant dans une petite commune, je ne pensais pas que les gens pourraient être méchants à ce point" soupire Laetita, secrétaire en mairie à Valbeleix, commune dont la maire a déposé plainte pour menace de mort. Le procès est renvoyé au mois de juin, une plainte pour des faits similaires avec le même prévenu ayant été déposée. 

Le reportage