Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le rassemblement organisé par la famille d'Adama Traoré interdit par le préfet de police de Paris

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le préfet de police de Paris a interdit, ce mardi matin, le rassemblement organisé ce mardi soir devant le tribunal judiciaire de Paris par le comité de soutien à la famille d'Adama Traoré. Le préfet met en avant l'état d'urgence sanitaire qui interdit les rassemblements de plus de 10 personnes.

Malgré l'interdiction de rassemblement, des milliers de personnes sont réunies devant le TGI de Paris ce mardi soir.
Malgré l'interdiction de rassemblement, des milliers de personnes sont réunies devant le TGI de Paris ce mardi soir. © Radio France - Bradley de Souza

Le préfet de police, Didier Lallement, dit non au rassemblement organisé ce mardi soir, à 19h, devant le tribunal judiciaire de Paris par le comité de soutien à la famille d'Adama Traoré, un jeune homme noir de 24 ans décédé en 2016 lors d'une interpellation. Les organisateurs veulent dénoncer les violences policières et soutenir les manifestants américains mobilisés depuis la mort de Georges Floyd.

La manifestation "n'a fait l'objet d'aucune déclaration préalable et pouvant rassembler de nombreuses personnes, n'est pas autorisée" en raison de l'état d'urgence sanitaire qui proscrit tout rassemblement public de plus de dix personnes, explique la préfecture de police dans un communiqué. 

Le préfet estime également que "la tonalité de l'appel à manifester relayé par les réseaux sociaux laisse craindre que des débordements aient lieu sur un site sensible". 

Malgré l'interdiction de la préfecture de Paris, des milliers de manifestants se sont rendus ce mardi soir devant le TGI de Paris, porte de Clichy.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess