Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le mineur isolé guinéen, placé au centre de rétention administrative de Oissel, a été libéré

dimanche 3 mars 2019 à 19:24 Par Jérôme Collin, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Après cinq jours en centre de rétention administrative à Oissel, le mineur isolé guinéen a été libéré dimanche. Mais il reste sous la menace d'une obligation de quitter le territoire français.

Alpha suit une formation en apprentissage depuis septembre 2018
Alpha suit une formation en apprentissage depuis septembre 2018 - -

Oissel, France

La mobilisation de plusieurs associations, proches et personnalités publiques a payé. Alpha, jeune mineur isolé guinéen arrivé au Havre en février 2018, a été libéré du centre de rétention administrative de Oissel, où il avait été placé mardi. Mais le jeune homme de 17 ans reste sous la menace d'une obligation de quitter le territoire français. Un rassemblement est donc prévu lundi 4 mars, à partir de 17h30, devant la sous-préfecture du Havre.

Les autorités françaises ont ouvert une enquête pour escroquerie, car Alpha avait fait une demande de Visa, refusée, sous une fausse identité. La France a également un doute sur son âge et considère qu'il a 34 ans. 

À son arrivée au Havre après un périple et la traversée de la Méditerranée dans un bâteau, il a été pris en charge par une famille d'accueil. Depuis septembre 2018, il suivait une formation d'apprenti dans le domaine agricole et horticole. "C'était la bonne pioche. On a besoin de gens comme ça, on n'a pas besoin de lui expliquer deux fois la même chose. Alpha, c'est un bosseur", témoigne Jérôme Aubry, patron des établissements Aubry, où le jeune homme suivait son apprentissage.