Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le responsable présumé d'un grave accident de la circulation mis en examen à Angoulême

-
Par , France Bleu La Rochelle

L'auteur présumé d'un accident de la circulation à Angoulême, début avril, a été mis en examen. Il roulait à une vitesse excessive, téléphone portable à la main, et sous l'effet de stupéfiants. La victime, pilote d'un cyclomoteur, est toujours dans un état critique au CHU de Poitiers.

C'est la brigade accidents de la police d'Angoulême qui a permis d'identifier l'auteur de l'accident
C'est la brigade accidents de la police d'Angoulême qui a permis d'identifier l'auteur de l'accident © Maxppp - Vincent VOEGTLIN

Le responsable présumé d'un accident grave de la circulation à Angoulême, vient d'être interpellé. Le 2 avril dernier, au carrefour de Barouilhet, rue de Bordeaux, voulant tourner à gauche vers Saint-Cybard en venant de La Couronne, l'automobiliste avait violemment percuté un cyclomoteur en lui refusant la priorité à droite. La victime est, aujourd'hui encore, dans un état critique et placé dans le coma au CHU de Poitiers, avec des lésions cérébrales.

mis en examen pour blessures involontaires

L'automobiliste, âgé de 21 ans, roulait à une vitesse excessive ; il a coupé la trajectoire d'un bus de la STGA, le téléphone portable à la main, et sous l'empire de stupéfiants. Interpellé jeudi, il a été placé en garde à vue, avant d'être laissé libre sous contrôle judiciaire en attendant l'évolution de l'état de santé de la victime. Lors de sa garde à vue, il n'a reconnu que l'usage de stupéfiants. Il a donc fallu une enquête minutieuse de la brigade accidents pour faire la lumière sur les circonstances de la collision. Le jeune automobiliste a été mis en examen vendredi pour blessures involontaires avec ITT supérieure à 3 mois, par manque de prudence et sous l'effet de stupéfiants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess