Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le retraité d'Ychoux mis en examen pour tentative d'assassinat avec motivation raciste

Ychoux, France

L'homme de 67 ans, qui a tiré au pistolet à cinq reprises sur son voisin dimanche à Ychoux (40), a été mis en examen mardi pour tentative d'assassinat avec motivation raciste et placé en détention.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - Guillaume Bonnefont

Un juge d'instruction a mis en examen hier, mardi, le retraité qui a tiré à cinq reprises sur son voisin dimanche à Ychoux, dans les Landes. L'homme, âgé de 67 ans, a aussitôt été placé en détention. 

Les deux voisins étaient en conflit depuis des années. D'un côté, il y a un couple de retraités landais, de l'autre, un couple d'origine maghrébine et ses 4 enfants.  Les uns reprochent, par exemple, aux autres de garer leur voiture devant chez eux et de gêner le passage. Les autres ne supportent plus les ballons envoyés régulièrement par les enfants dans leur jardin.

Le retraité aurait tiré sur son voisin alors qu'il était au sol

Dimanche soir, le ton monte sans doute encore plus haut que d'habitude. Le retraité sort son pistolet 22 long rifle et vide son chargeur sur le père de famille de 39 ans. Il reçoit 5 balles. Les deux premières dans l'épaule et la jambe alors qu'il se trouve face au tireur. Il reçoit la troisième balle dans l'avant-bras qui protège son visage et les deux dernières dans le dos. Les premiers éléments de l'enquête laissent penser que le retraité a tiré alors que la victime était à terre. 

Le Landais de 67 ans rejette en bloc les accusations de racisme et la préméditation

En le mettant en examen pour tentative d'assassinat, la justice retient donc la préméditation. Le retraité nie en bloc et affirme le contraire. Pourtant  selon des témoins, il aurait déjà évoqué par le passé un possible passage à l'acte envers son voisin. Il rejette également la motivation raciste de son geste. La justice estime pourtant avoir des éléments suffisants pour considérer que le retraité a pu agir par racisme. Les enquêteurs s'appuient notamment sur 2 témoignages, dont celui de la victime. Ils évoquent des propos racistes et anciens tenus par le retraité. L'enquête menée par le juge d'instruction devra donc établir s'il a agi ou non avec préméditation et avec une motivation raciste. Le retraité landais de 67 ans avait fait l'objet par le passé d'un rappel à la loi pour des faits de violences envers un autre voisin. 

Le père de famille d'origine maghrébine a lui-aussi déjà eu affaire à la police. Transporté dans un état grave dimanche au CHU de Bordeaux, ses jours ne sont plus aujourd'hui en danger. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu