Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Le Savoisien "Pascal de Savoie" en procès pour avoir vandalisé un radar près d'Albertville

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Pascal le Savoisien a fait le buzz l'été dernier, fin juillet, en couvrant de peinture un radar fixe près d'Ugine (73). Il sera jugé ce lundi matin au tribunal correctionnel d'Albertville.

Pascal de Savoie
Pascal de Savoie - Capture d'écran

Albertville, France

Comment a-t'il été repéré ? Inutile de lancer le FBI sur l'affaire. Fin juillet 2019, le défenseur de la "Savoie Libre", âgé de 59 ans, revendique son acte en se filmant visage découvert devant le radar qu'il venait de peinturlurer. C'est sa vidéo qui l'a trahi.

Pas là pour faire du street-art

Bombe de peinture orange à la main, chasuble rouge et blanche aux couleurs de la Savoie libérée, casquette, lunettes noires, "Pascal le Savoisien" n'est pas là pour faire du street-art. Il mène SA révolution. "Neutraliser" le radar !  

Il badigeonne de peinture ce qu'il nomme "un objet de la république illégitime".   Après son forfait, le militant prévient "celui là est neutralisé. On va enlever tous les autres et les mettre à la benne".

L'activiste se filme en gros plan. Fier de lui, il diffuse sa rébellion sur un réseau pas vraiment confidentiel : Facebook. Caisse de résonance mondiale...  Pascal prend conscience du buzz. Il supprime sa vidéo, mais trop tard elle a déjà fait le tour du web. Une déclaration de désobéissance civile vue plus de 130.000 fois !

Des propos menaçants ?

Le militant est interpellé une semaine plus tard chez lui en Haute Savoie  en plus de la dégradation, il va devoir s'expliquer au sujet de ses propos peu amènes, presque menaçants 

Plus grave, il menace directement. " Toutes les administrations françaises - police, gendarmerie, justice, préfecture - vous êtes illégitimes !  Venez pas me tourner autour ! Vous aurez des problèmes ! " 

En garde à vue, il a continué à revendiquer son acte. Il y a peu de chance qu'il en soit différemment le jour de son procès. Pour son procès, ce lundi, son avocat du barreau d'Albertville sera en terrain connu. Il a défendu dans le passé des indépendantistes Savoisiens qui refusaient d'être jugés par la France pour leur délits routiers. Et le mois dernier, il a plaidé la cause d'une "gilet jaune" qui a participé à l'incendie de deux radars à Albertville.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu