Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le skipper manchois Louis Duc en voie de réussir son pari avec "Votre épargne autour du monde"

-
Par , France Bleu Cotentin

Louis Duc compte participer au prochain Vendée Globe en 2024. Pour ce faire, il a racheté un bateau de 2006, très endommagé par un incendie avant le départ de la dernière Transat Jacques Vabre. Pour le remettre à l'eau, le Manchois mise sur l'épargne et son idée est un succès.

Le skipper Louis Duc espère prendre le départ de la prochaine Transat Jacques Vabre.
Le skipper Louis Duc espère prendre le départ de la prochaine Transat Jacques Vabre. © Radio France - Raphaël Aubry

Votre épargne autour du monde. C'est le nouveau projet du skipper manchois Louis Duc, qui ambitionne de participer au prochain Vendée Globe en 2024. Il a racheté en octobre dernier un bateau de génération 2006. Ce dernier avait pris feu dans le port du Havre, avant le départ de la dernière Transat Jacques Vabre. Le chantier est donc important. Et pour se donner les moyens de le remettre à l'eau, faute de partenaire, il a choisi de proposer aux particuliers et aux professionnels de lui prêter de l'argent sous forme d'épargne

Près de 250 000 euros déjà récupérés 

Un montage financier qui lui permet de compléter le budget de réparation de son 60 pieds, actuellement au chantier V1D2 à Caen. "On avait les moyens de l'acheter, un peu d'argent d'avance pour commencer les travaux, mais pas suffisamment pour le remettre en état", explique le natif de Barneville-Carteret. C'est sur internet qu'il a découvert ce concept de financement, déjà pratiqué dans d'autres secteurs pour aider sur des projets. Louis Duc a ensuite pris conseils dans un cabinet d'avocat pour lancer l'opération. L'objectif étant de récupérer 300 000 euros

Le principe, c'est que tu peux amener 150 personnes maximum, qui investissent avec un contrat bien défini et ça permet d'avoir des gens qui prennent part à l'aventure en prêtant et non pas en donnant de l'argent, avec un taux d'intérêt très faible que l'on a mis à 2%.

Jean Le Cam comme meilleur commercial

Chaque supporter sera remboursé sur cinq ans et la mise minimum est de 1 000 euros. Un projet qui plaît. Plus d'une centaine de personnes ont rejoint l'aventure pour près de 250 000 euros, à la surprise du carteretet. La campagne se termine le lundi 24 mai. 

"On a profité de l'effet post Vendée Globe forcément. Il y a aussi ce qu'on fait en ce moment. On a récupéré une épave et on ne se contente pas de la réparer, mais on améliore le bateau pour le remettre au goût du jour. Le bateau sera proche de celui de Jean Le Cam et je pense qu'il est mon meilleur commercial en ce moment", s'amuse le skipper. Son collègue breton qui est une des figures du dernier Vendée Globe. Il a terminé à la cinquième place, après le sauvetage inespéré de Kévin Escoffier en novembre dernier. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

À travers cette campagne de financement, Louis Duc recherche toujours des sponsors pour financer ses saisons sur le circuit Imoca, jusqu'au prochain tour du monde. Et le succès du concept d'épargne pourrait l'aider. Depuis quelques semaines, il sent un engouement autour de ses partenaires potentiels et espère des bonnes nouvelles dans les jours à venir.

Avec cette montée en puissance du projet, le Manchois compte prendre le départ de la Transat Jacques Vabre en novembre prochain au Havre, direction la Martinique. On ne connait pas encore le nom de son co-skipper. La mise à l'eau du bateau est prévue pour août. 

Ecoutez le skipper manchois Louis Duc qui fait le point sur le chantier de son bateau

Choix de la station

À venir dansDanssecondess