Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Skylander, l'avion qui n'a jamais volé, "sorti de sa tombe" par Redstone

lundi 6 mars 2017 à 21:16 Par Antoine Barège, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine

La Skylander, ce projet d'avion qui n'a jamais vu le jour, va quitter la Lorraine. Le tribunal de commerce de Briey a accepté lundi 6 mars l'offre de l'Américain Redstone : 1,4 millions d'euros pour acquérir la maquette numérique. Redstone a 90 jours pour confirmer ou pas son achat.

L'une des maquettes du Skylander lors de la fermeture de l'entreprise en 2013.
L'une des maquettes du Skylander lors de la fermeture de l'entreprise en 2013. © Maxppp - Frédéric Lecocq

Chambley-Bussières, France

C'est peut-être enfin le décollage du skylander. L'avion aurait dû être construit à Chambley-Bussières en Meurthe-et-Moselle. Il verra peut-être le jour, mais à des milliers de kilomètres, aux Etats-Unis. Après la liquidation judiciaire de l'entreprise à l'origine du Skylander (malgré une aide de 21 millions d'€ de l'ex région Lorraine), et le licenciement de 159 salariés, le tribunal de commerce a accepté l'offre de Redstone, une offre à 1,4 millions d'euros. "On n'a pas su faire mieux" explique Antoine Coursimault, expert en aéronautique qui a étudié la maquette du Skylander SK-105 pour le mandataire judiciaire. "Il y a eu des appels du monde entier, mais aucune offre précise et concrète comme Redstone a pu le faire. Cette offre a le mérite d'être un peu réaliste".

On sort le truc de sa tombe, sinon il faut arrêter pour de bon

Antoine Coursimault, expert en aéronautique spécialiste du Skylander

Redstone a demandé un delai de 90 jours pour étudier la maquette, délai accepté. Et n'a pas l'intention de fabriquer le Skylander. Son but est de réaliser un prototype pour mieux vendre l'avion ensuite. L'ex-région Lorraine qui avait investi 21 millions d'€ dans le dossier, ne récupérera rien, même si d'autres actions judiciaires sont en cours.

LIRE AUSSI : Serge Bitboul, initiateur du Skylander : "Je suis un excellent gestionnaire"

Le chèque de Redstone va servir à payer les impôts, mais aussi à rembourser en partie l'assurance de garantie des salaires qui avait pris en charge les 159 salariés de Skylander en 2013.