Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le SMUR de Bourges très perturbé en plein week-end de l'Ascension

vendredi 11 mai 2018 à 17:57 Par Jonathan Landais et Michel Benoît, France Bleu Berry

En raison d'une pénurie de médecins urgentistes, le SMUR de Bourges devrait rester fermé toute la journée ce samedi. C'est la deuxième interruption cette semaine.

SAMU-SMUR illustration
SAMU-SMUR illustration © Maxppp - Sébastien JARRY

Bourges, France

Il n'y aura pas encore de SMUR à Bourges ce samedi pendant 24h. Le SMUR c'est le service médical d'urgence et de réanimation. Les médecins interviennent à la demande du 15 pour gérer les urgences en dehors de l'hôpital (dans la rue ou à domicile). En raison d'une pénurie de médecins urgentistes, le SMUR de Bourges a dû fermer ses portes 24h entre jeudi soir (18h30) et ce vendredi soir. Le service doit pouvoir rouvrir la nuit prochaine (vendredi à samedi) grâce à des médecins intérimaires, mais il va de nouveau devoir fermer ce samedi 12 mai, avant de rouvrir à nouveau dimanche matin pour 24h. Bref.... le service est totalement désorganisé.

Nicolas Sansu écrit à la Ministre de la Santé

"Je m'en suis rendu compte en allant moi-même aux Urgences"

Cette situation met très en colère Nicolas Sansu, le maire communiste de Vierzon, car quand Bourges est fermé, c'est le SMUR de Vierzon (avec celui de Saint-Amand Montrond) qui prend le relais. "Je me suis fait une entorse à la cheville, je suis allé (jeudi soir) aux urgences de Vierzon qui était débordées (...) et _le médecin m'a dit qu'il devait partir de l'autre côté de Bourges à 50 km car il n'y avait plus de SMUR (...) ce n'est pas acceptable_, on fait venir le Premier Ministre en grande pompe pendant trois jours dans le Cher et juste après on voit ce qu'est la désertification et l'abandon des services publics dans nos zones rurales", déclare-t-il à France Bleu Berry. Nicolas Sansu a écrit une lettre ouverte à la Ministre de la Santé Agnès Buzyn (voir en bas de page).

L'hôpital de Bourges "se démène"

"L'hôpital fait tout pour éviter que cette situation se prolonge"

"Nous on déploie toute notre énergie, tous nos efforts minute après minute pour trouver des urgentistes, et d'ailleurs on a eu la bonne nouvelle il y a quelques instants, on aura finalement un SMUR primaire à Bourges opérationnel pour la nuit prochaine (vendredi à samedi), ce qui n'était pas le cas au départ, et aussi pour dimanche toute la journée et la nuit de dimanche à lundi (...) on vit au jour le jour et on se démène pour éviter que cette fermeture de SMUR se prolonge bien évidemment", explique Audrey Aulibert, Directrice adjointe du CH de Bourges. Le SMUR de Bourges compte 17 postes vacants (seulement 8 postes pourvus sur un total de 25). Il manquerait actuellement 120 médecins urgentistes dans toute la région Centre-Val de Loire.

La lettre de Nicolas Sansu envoyée à la Ministre de la Santé

Lettre ouverte de Nicolas Sansu, maire de Vierzon, à madame la Ministre de la santé et à madame la Directrice Régionale de l’ARS

Madame la Ministre, Madame la Directrice,

Pendant ce grand week-end, nombre de nos concitoyens se trouvent dépourvus, plus encore que d’habitude, de médecin de ville et vont donc, naturellement, se tourner vers les urgences des centres hospitaliers.

Or, j’ai appris, mercredi soir, que le SMUR de Bourges n’était pas en état de fonctionner, faute de personnels, ce qui implique que les SMUR de Vierzon et Saint-Amand Montrond couvrent la totalité du département ! C’est une situation intolérable et qui est potentiellement dangereuse pour les habitants de notre département.

C’est la deuxième fois que cette situation se produit, car le Centre Hospitalier Jacques Cœur de Bourges, étant en déficit chronique de médecins urgentistes, fait appel massivement à l’intérim médical pour couvrir ses besoins en la matière… Or, pendant ces longs week-ends, et on peut craindre les mêmes effets pour l’été qui vient, la ressource médicale intérimaire se fait plus rare ! 

Les personnels du SMUR de Vierzon, que j’ai rencontrés, m’ont fait part de leur colère et de leur inquiétude devant cette situation qui impacte directement la sécurité des patients.

Madame la Ministre, madame la Directrice, voilà maintenant plusieurs mois que vous êtes alertées sur de telles difficultés, issues d’un choix stupide qui consiste à faire croire que l’on doit faire des économies sur la santé ! Vous exigez 1,4 milliard d’euros de moins pour l’Hôpital public et vous redonnez plus de 3 milliards aux redevables de l’ISF… ce sont des choix qui se touchent concrètement du doigt avec le problème de la médecine d’urgence dans le Cher.

Vierzon, le 11 mai 2018