Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le succès des Géants Verts d'Argentenay

mardi 5 septembre 2017 à 8:31 Par Bruno Blanzat, France Bleu Auxerre

Ces immenses sculptures végétales implantées en pleine forêt d’Argentenay (Yonne) font sensation. Elles sont signées de l’Icaunais Alain Bresson et attirent de nombreux curieux dans cette petite commune du tonnerrois.

La dernière sculpture d'Alain Bresson, un Drakkar de plus de trente mètres
La dernière sculpture d'Alain Bresson, un Drakkar de plus de trente mètres © Radio France - Bruno Blanzat

Argentenay, Yonne, France

L’endroit est presque mystique, ce qui rend la visite unique. La forêt d’Argentenay (Yonne), située sur les hauteurs de la commune, respire la tranquillité. Mais en s’y baladant, on enchaine les surprises.

Au cœur de celle-ci, sept sculptures végétales. Elles sont l’œuvre de l’Icaunais Alain Bresson, très réputé dans le monde de la céramique. Celui qui a quitté la Côte d’Azur pour s’installer dans l’Yonne il y a une quinzaine d’années, adore jouer avec le bois. Et cela donne des œuvres gigantesques et surprenantes. « C’est mort et en même temps vivant, c’est le paradoxe. » selon Séverine qui visite pour la deuxième fois les lieux. Cette été, cette touriste venue de Picardie en famille découvre la dernière folie d’Alain Bresson : « un drakkar (de près de 30 mètres) au fond de l’eau, avec des poissons (en mousse naturelle) qui nagent autour ».

Pour chacune de ses œuvres, l’artiste icaunais s’inspire de l’actualité, de sa sensibilité du moment, de ses expériences. La majestueux drakkar est la conclusion d’un séjour dans le grand nord il y a quelques années. "Je voulais parler de pollution, de la montée des eaux raconte Alain Bresson. Lors d’un voyage au Groenland, j’ai pris un choc écologique. J’ai discuté avec des Inuits qui m’ont dit qu’ils ne mangeaient plus de poisson car il était pollué. La fonte des glaces… Ils sont atterrés, ils ont peur. J’imprègne tout çà et voici ce que ça donne : j’ai imaginé la forêt ici dans 150 ans, submergée par les eaux. Un bateau a coulé. »

Ce Drakkar est le résultat de trois mois et demi de travail de l’artiste, au cœur de la forêt et de l’hiver, pour mieux percevoir l’espace et le bois.

Reportage au cœur de la foret des Géants Verts

Ce passionné de modelage depuis tout petit est équipé du parfait kit du bucheron : « trois-quatre tronçonneuses, coupe coupe, sécateurs, haches, marteaux. » Un travail minutieux, sans dégrader la nature.

"Je construits sur des végétaux vivants. Tout vient d’ici, de la forêt. Je n’ai coupé aucun arbre."

« Je construits sur des végétaux vivants. Je rapporte aussi de la mousse. Mais tout vient d’ici, de la forêt. Je n’ai coupé aucun arbre. Et ce que j’apprécie, c’est que quand çà aura repoussé, ce sera encore plus mystérieux. Je m’amuse, je n’ai pas de règles, je suis libre. Et je crois être le seul en Europe à avoir ce privilège. »

"On a l'impression que des gens sont passés il y a très longtemps et auraient laissé tout ça" — Andreï, un visiteur

Pourquoi et comment Alain Bresson s'est lancé dans ses Géants Verts à Argentenay?

Le succès des Géants Verts est réel. 2 000 personnes se baladeraient dans la forêt d’Argentenay chaque année. Le Guide du Routard Bourgogne en a même fait l’un de ses coups de cœur. De passage dans leur famille, à Tonnerre, les franciliens Andreï et Amélie adorent : "Ca a l’air un peu mystique. On a l’impression que des gens sont passées il y a très longtemps et auraient laissé tout çà" image le jeune homme. Son amie apprécie d’être « tout de suite dans un monde, dans lequel on n’entend aucun bruit. On est vraiment dans la forêt, avec la mousse. Je trouve ça vraiment cool. »

Des touristes, des écoliers, des familles visitent ce site gratuit. "On attire toutes les classes sociales" se félicite Alain Bresson qui réfléchit déjà un huitième géant vert. Un travail rendu possible grâce à des fonds publics, notamment de la Direction Régionale des Affaires Culturelles.

Argentenay, dans l'Yonne - Radio France
Argentenay, dans l'Yonne © Radio France - Denis Souilla