Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le supermarché "Carrefour" de Reuilly fermé jusqu'à nouvel ordre

lundi 27 novembre 2017 à 17:55 - Mis à jour le lundi 27 novembre 2017 à 18:39 Par Marie-Audrey Lavaud, France Bleu Berry

Le supermarché "Carrefour Contact" de Reuilly a fermé ce lundi à la mi-journée à cause d'un conflit entre le gérant et l'enseigne. Les salariés ont été priés de rentrer chez eux.

L'enseigne Carrefour
L'enseigne Carrefour © Maxppp - Sebastien JARRY

Stupeur ce lundi au " Carrefour Contact" de Reuilly ! Les clients ont trouvé portes closes à partir de 12 h 30. Leur supermarché a été fermé sur décision judiciaire par un huissier de justice. Les 13 salariés, certains en pleurs, ont été renvoyés chez eux. Ça fait un an et demi que le gérant du magasin, franchisé, se bat en justice contre Carrefour pour changer d'enseigne commerciale. Johann Trumeau, qui est aussi le maire de Saint-Ambroix dans le Cher , gère ce commerce depuis le premier octobre 2002. Une dizaine d'employés y travaille depuis 10 ans et l'une d'entre elle depuis 30 ans. Le gérant a donc été expulsé ce lundi après avoir essayé de discuter avec l'huissier, les autorités et les gendarmes. Johann Trumeau rapporte qu'il aurait du être mis au courant de cette procédure, notamment pour sauver ses produits frais dont il estime la valeur à 100 000 euros.

Carrefour assure de son côté que tous les salariés conserveront leur poste avec une garantie sur leurs salaires. Le magasin pourrait rouvrir début décembre. Et un nouveau gérant prend les commandes dès ce mardi.

Johann Trumeau ne baisse pas pour autant les bras. Il annonce qu'il va se battre jusqu'au bout pour récupérer son magasin et en changer d'enseigne. Une audience en urgence est prévue dès ce mardi matin devant le juge de l'exécution à Châteauroux. Ce dernier est compétent lorsque des difficultés surviennent au moment de l'exécution d'une décision de justice en matière civile. Une prochaine échéance judiciaire est également prévue le 14 décembre devant la Cour d'Appel de Bourges.