Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Niort : un automobiliste condamné pour avoir tiré, énervé par une voiture en plein phares

vendredi 12 octobre 2018 à 4:05 Par Noémie Guillotin, France Bleu Poitou et France Bleu

Un Niortais de 27 ans a été condamné, ce jeudi, par le tribunal correctionnel de Niort à deux ans de prison dont un an ferme. Dans la nuit du 6 au 7 octobre, il avait engagé une course-poursuite à Niort et tiré deux coups de feu, énervé par une voiture en plein phares.

L'homme de 27 ans a été conduit en détention à l'issue de l'audience
L'homme de 27 ans a été conduit en détention à l'issue de l'audience © Radio France - Noémie Guillotin

Niort, France

Un Niortais de 27 ans a été condamné, ce jeudi, par le tribunal correctionnel de Niort à deux de prison dont un an ferme. Il avait tiré deux coups de feu, énervé par une voiture roulant en plein phare à Niort. C'était dans la nuit du 6 au 7 octobre, juste après son anniversaire. Le prévenu, mains croisées devant lui, raconte cette soirée passée à La Mothe-Saint-Héray pendant laquelle il boit "deux ou trois bières". Son attitude une fois arrivé à Niort, quand il voit cette voiture en plein phares avenue de Paris, il ne l'explique pas vraiment. Tout juste évoque-t-il des problèmes avec son père qui le "hantent". "Je suis tellement navré, ce n'est pas mon comportement", poursuit le jeune homme en jean et pull à la barre.

Cet événement aurait pu arriver à n'importe qui d'entre nous

Le président du tribunal revient sur la poursuite à vive allure, les zigzags. Il raconte lorsque le prévenu file pour attendre la voiture plus loin, une arme à la main, les deux coups de feu tirés avec ce pistolet d'alarme. Il s'agit de balles à blanc, mais qui peuvent blesser. Et puis à ce moment-là, les victimes ne le savent pas. Deux des quatre personnes qui se trouvaient dans la voiture sont présentes au tribunal. Maître Bardet, l'avocate de la conductrice de 19 ans parle d'un réel traumatisme. "C'est la panique totale, ils pensent qu'ils vont mourir parce qu'un fou furieux les suit". Et poursuit : "Cet événement aurait pu arriver à n'importe qui d'entre nous".

Vous vous êtes pris pour le roi de la ville, le shérif !

"Vous vous êtes pris pour le roi de la ville, le shérif", lance le président du tribunal. A l'audience, on est loin de l'assurance d'un tel personnage. Maître Kerjean, l'avocate du prévenu insiste sur son visage marqué. Il travaille comme déménageur et a déjà été condamné plusieurs fois, notamment pour violence devant le tribunal pour enfants. Le mea culpa qu'il réitère en fin d'audience ne suffit pas à lui éviter la prison. Il a été conduit directement en détention.