Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

EN IMAGES - Chantier de la future déviation de Jargeau : le déboisement se poursuit

-
Par , France Bleu Orléans

France Bleu Orléans a pu visiter le chantier de construction de la future déviation de Jargeau : les travaux de déboisement viennent de s'achever dans le bois de Latingy, à Mardié. Et le tracé de la future route (contre laquelle des opposants continuent de se mobiliser) se dessine.

Les arbres coupés sur 40 mètres de large dans le bois de Latingy
Les arbres coupés sur 40 mètres de large dans le bois de Latingy © Radio France - Lydie Lahaix

Orléans, France

Débuté le 11 septembre dernier, le défrichement dans ce secteur du bois de Latingy aura duré une dizaine  de jours. Il s'agit des travaux préparatoires à la réalisation de la déviation de Jargeau et du futur pont sur la Loire entre Darvoy et Mardié, voulu par le Conseil départemental du Loiret. 

Au total 4,2 hectares de bois ont été coupés, sur plus de quarante mètres de large et 1,7 kilomètres de long jusqu'à la Loire. Les arbres, abattus en 3 jours, sont actuellement empilés les uns sur les autres dans un champ qui longe la route nationale, et seront bientôt évacués. 

"Les 1500 stères qui sont de côté seront évacuées sur les chaufferies biomasse d'Orléans et Saran, _on n'a pas une qualité de bois formidable_, c'est du bois qui ne peut pas être valorisé en dehors de bois de chauffage" explique Sandrine Eugène, directrice des infrastructures au Conseil départemental du Loiret, "c'était un terrain plutôt dédié à la chasse, donc l'exploitation en tant que telle et la qualité des bois n'étaient pas la première valeur mise en avant sur ces parcelles".  

Les bois coupés du secteur de Latingy, entreposés dans l'attente d'être évacués  - Radio France
Les bois coupés du secteur de Latingy, entreposés dans l'attente d'être évacués © Radio France - Lydie Lahaix

Les souches des arbres, elles, restent sur place, elles seront expertisées en début d'année prochaine par les archéologues chargés d'inspecter la zone, pour voir si d'éventuels vestiges archéologiques n'ont pas été détruits par  les travaux. 

On commence a voir le tracé de la déviation

Le Conseil Départemental insiste sur le fait le site n'est pas "massacré" contrairement à ce qu'affirment les opposants, comme Europe Ecologie Les Verts. "Nous avons travaillé sur les aménagements paysagers pour recoudre la forêt, en installant par exemple des barrières amphibiens qui permettent d'éviter aux batraciens d'entrer sur l'emprise des travaux" explique Laurent Gicquel, chef de projet de la déviation de Jargeau, au Département. 

"Les mesures environnementales représentent huit millions d'euros, c'est quasiment 10% du budget estimé du projet" (94 millions d'euros annoncés), assure le technicien : "sur la commune de Mardié, pour 1 arbre abattu on en replante 2, c'est deux fois plus que ce que nous impose la réglementation"

Bientôt d'autres travaux de déboisement prévus

Et des arbres sont également coupés, actuellement, de l'autre coté de la route RD 960 pour réaliser le pont-route qui passera au dessus de la voie ferrée Orléans/Chateauneuf-sur-Loire. Ce sera l'un des premiers ouvrages construits sur cette déviation de Jargeau, les travaux débuteront en novembre prochain.

Ce mercredi, les porte-parole nationaux d'Europe Ecologie les Verts, Julien Bayou et Sandra Regol, qui dénoncent une "aberration" concernant ce projet de déviation et de pont, sont attendus sur place à Mardié. Ils s'exprimeront aux cotés des militants locaux de "La loire vivra" qui ont mené une nouvelle action, lundi dernier pour empêcher le déboisement qui se poursuit dans le prolongement du bois de Latingy sur l'île des Baffaits, une île de la Loire.

Des arbres ont été coupés dans le bois de Latingy, début septembre, sur le tracé de la future déviation de Jargeau  - Radio France
Des arbres ont été coupés dans le bois de Latingy, début septembre, sur le tracé de la future déviation de Jargeau © Radio France - Lydie Lahaix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu