Faits divers – Justice

Le tracteur tenait sur la remorque avec des bouts de ficelle

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault lundi 8 août 2016 à 19:54

Le tracteur de 3,5 tonnes était sur une remorque prévue pour 500 kilos
Le tracteur de 3,5 tonnes était sur une remorque prévue pour 500 kilos - EDSR gendarmerie Aude

Le conducteur d'une camionnette qui se rendait au Maroc a été intercepté sur l'autoroute A61 près de Narbonne, il tractait une remorque de fortune sur laquelle se trouvait un gros tracteur de plus de trois tonnes fixés avec de la ficelle. Il a été verbalisés pour dix infractions.

Les agents des ASF ont été intrigués ce dimanche matin par un curieux convoi qui circulait sur l'autoroute A 61 à hauteur de Narbonne. Il s'agissait d'une camionnette Peugeot Boxer tractant un gros tracteur sur une remorque complètement bricolée.

Les gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière sont intervenus rapidement pour intercepter le convoi qui roulait à une vitesse anormalement réduite, environ 40 km/h, alors que la vitesse minimale autorisée sur l'autoroute est de 80 km/h. Les gendarmes ont aussi pu constater que le tracteur pesait 3,5 tonnes et qu'il se trouvait sur une remorque prévue pour transporter au maximum 500 kilos. Plus grave encore, le tracteur n'était fixé à la remorque qu'avec des bouts de ficelle !

"C'était vraiment de l'artisanat".

Didier Soupault commandant de l'escadron départemental de sécurité routière de l'Aude : "C''était une remorque artisanale qui avait beaucoup de mal à supporter le poids du tracteur. il n'y avait qu'un essieu alors qu'il en aurait fallu deux, le tracteur était fixé avec de simples ficelles, de multiples ficelles, le mot n'est pas usurpé. C'était vraiment de l'artisanat. A chaque secousse, la roue du tracteur touchait la remorque. La remorque aurait pu se désolidariser de la camionnette, c'était très dangereux. En plus le véhicule roulait à très faible allure !"

Le chef d'escadron Didier Soupault

Le conducteur de la camionnette et son passage arrivaient de la région parisienne et se rendait en Espagne pour prendre un bateau et rejoindre le Maroc. Ils ont été verbalisés pour dix infractions différentes, neuf PV pour les différentes surcharges (cinq pour la remorque, un PV par tranche de 500 kilos de dépassement, un PV pour le poids de la camionnette et trois pour le poids total du convoi).