Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le transfert des vieux pneus Wattelez vers Bellac va reprendre

mercredi 26 juillet 2017 à 18:29 Par Régis Hervé, France Bleu Limousin

L’évacuation des pneus de la friche industrielle Wattelez du Palais-sur-Vienne va pouvoir reprendre. Pour l'instant seuls les autres déchets continuaient à être évacués, mais le préfet de la Haute-Vienne estime que la sécurité sur le site Alévol de Bellac est garantie.

Stoppées le 13 juillet, les rotations des camions vont reprendre
Stoppées le 13 juillet, les rotations des camions vont reprendre © Radio France - Jérôme Edant

Haute-Vienne, France

C'est le préfet de la Haute Vienne, Raphaël Le Méhauté qui l'a annoncé ce mercredi soir : le transfert des vieux pneus Wattelez vers Bellac va reprendre. Le transfert de ces déchets du Palais sur Vienne vers le site Alvéol de Bellac avait été stoppé le 13 juillet dernier après la levée de boucliers du collectif environnemental de la Basse Marche qui demandait des assurances supplémentaires concernant la sécurité.

Celle ci est garantie souligne le préfet qui ajoute que les mesures de lutte et de prévention contre le risque incendie, ont été renforcées sur le site Alvéol.

Mais les opposants du collectif de défense environnemental de la Basse Marche ne sont pas pour autant rassurés d'autant qu'ils sont allés voir avec le préfet ce mercredi sur le site du Palais sur Vienne tout ce que contenait la friche industrielle. Ils promettent de ne pas en rester là et de mener pourquoi pas de nouvelles actions coup de poing

Il y a 62 000 tonnes de déchets caoutchouteux a évacuer dont 14 500 de vieux pneus.