Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le tribunal administratif de Toulouse annule l’autorisation pour la réouverture de la mine de Salau en Ariège

-
Par , France Bleu Occitanie

Le tribunal administratif a annulé hier l'arrêté qui permettait l'exploration de la mine de Salau. Il avait été accordé par le gouvernement en 2016 à une société australienne. Trois associations et la commune de Couflens avaient déposé des recours.

Le gouvernement avait pris un arrêté en 2016 pour permettre l'exploration de cette mine
Le gouvernement avait pris un arrêté en 2016 pour permettre l'exploration de cette mine © Maxppp - Thomas Padilla/MAXPPP

Couflens, France

Il n'y aura pas de recherche sur le site de la mine de Salau en Ariège. Le tribunal administratif de Toulouse a annulé vendredi l'arrêté pris par le gouvernement en 2016. Il autorisait une société australienne, Variscan Mines, à faire des recherches minières sur ce site fermé depuis 1986.  La phase d'exploration devait durer 5 ans et permettre de savoir la quantité de gisements exploitables.

Le tribunal a constaté que "la société, dont l'actif s'élevait à la clôture de l'exercice 2014 à 2,05 millions d'euros, ne disposait pas, à la date de l'arrêté attaqué, des capacités financières propres pour mener à bien ces travaux".

Des risques pour l'environnement

Trois associations et la commune de Couflens avaient déposé des recours contre cet arrêté. Elles s'inquiétaient notamment des risques pour l'environnement et la santé publique.

Cette mine est considérée par certains industriels comme l'un des plus importants gisements de tungstène au monde